AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la bande visite ... [Private]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aliénor de Bertois
- élève de 3ème année -
GRYFFINDOR.

avatar

Féminin Nombre de messages : 42
Age : 29
« H<u>umeur</u>. : Bien en forme, comme d'habitude
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Quand la bande visite ... [Private]   Ven 30 Jan - 3:26


ORDRE DE PASSAGE -> ALIÉNOR || ANDREW || CATILIN || MATTHEW || NATHANAËL


    Pour Aliénor, rien de mieux qu'une balade dehors. Ce qu'elle était en train de faire. Et cette balade ne pouvait être meilleure qu'en pleine nuit. Ça tombait bien, la lune était la seule lumière présente. Le lieu? La forêt interdite bien sûr. Elle refermait tant de mystères que la curiosité l'emportait sur la peur de se faire découvrir. Seule? Non, bien sûr que non! Aliénor allait retrouver ses meilleurs amis la bas. Leur première sortie de l'année n'était pas des moindres. Habillée en sombre, Ali avait ses mains dans ses poches, ses cheveux lâchés, et sautillait d'un pas léger, comme si c'était normal d'être dehors à cette heure. A mi parcours, la blondinette (parce qu'elle s'était teint elle-même en blonde, il y a trois jours) avait levé les yeux vers le château. Quelques lueurs apparaissaient encore à ses yeux. Elle eut un sourire, imaginant ce que Rowan dirait s'il la savait dehors. Oh bien entendu, elle aurait certainement droit à des remontrances. Elle priait seulement pour qu'il ne soit pas lui aussi dans cette forêt, à ses affaires. Aliénor reprit sa route, toujours en sautillant, et en fredonnant les paroles d'une comptine pour enfants, en français.

    ALIÉNOR « Colchiques dans les prés, fleurissent, fleurissent; Colchiques dans les prés, c'est la fin de l'été ... »

    Elle avait cette manière d'être toujours très enfant dans sa tête, sachant parfois faire preuve d'une maturité qui lui était non attribuée la plupart du temps. En ce moment, on la jugerait de gamine inconsciente qui ne sait pas ce qu'elle risque. Aliénor se moquait pertinemment de ce qu'on disait d'elle, des préjugés et tout ça. La preuve en était telle que trois de ses meilleurs amis étaient à Serpentard, qu'elle était la seule Gryffodor du lot et qu'au milieu de tout ça, on trouvait un semblant de Serdaigle, folle renfermée. Elle aimait sa bande. Ils étaient tous si différents, et pourtant, dans leur cas, c'était ce qui faisait leur force. En rien elle ne regrettait de s'être entichée, amicalement parlant, de ces joyeux lurons qui avaient les mêmes principes qu'elle : laisser leur marque dans Poudlard et dans les esprits, comme l'avaient fait les Maraudeurs, il y a bien longtemps.

    Aliénor arriva à la lisière de la forêt, première arrivée, comme souvent. Elle avait bien dix minutes d'avance. Elle était si impatiente de sortir et de visiter cette forêt que son côté impatiente avait pris le dessus sur le fait qu'habituellement, ces dix minutes, bah, elle les avaient aussi, mais en retard. Elle s'installa dans l'herbe, s'allongeant de tout son long pour regarder le ciel. Quelques étoiles apparaissaient ça et là, sans plus. Elle gardait la main fermement serrée sur sa baguette, on ne savait jamais. Ali ne sut combien de temps elle était restée allongée. 10 secondes, 3 minutes, ou bien 5 peut-être. Toujours est-il que quand elle entendit un bruit, Ali se redressa et regarda en direction du château. Elle n'avait pas peur, c'était sans doute l'un de ses camarades qui arrivait.


    ALIÉNOR « Cait? »

    Selon Aliénor, si c'était un membre du groupe, ça ne pouvait être que Cait. Le bruit avait été infiniment discret. Pas que Caitlin le soit, mais elle pensait qu'Andy, Matt et Nate arriveraient ensemble, et sans doute déjà hilares de leur prochaine connerie. Aliénor murmura un "Lumos" et alluma faiblement sa baguette. Elle reconnut instantanément la démarche d'Andrew. Elle était seule. Surprenant. Elle eut un sourire, puis elle se releva. Elle attendit ensuite que sa jeune amie soit suffisement près d'elle pour reprendre la parole.


    ALIÉNOR « Andy! Tu es seule? Les garçons ne sont pas sortis en même temps que toi? »

    C'était, pour le moment, ce qui étonnait le plus Aliénor. Enfin, elle était bien contente de voir arriver quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew P. Winthrop
- élève de 2ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Féminin Nombre de messages : 129
Age : 25
« H<u>umeur</u>. : Horrible
« R<u>ace</u>. : — loup garou
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Quand la bande visite ... [Private]   Ven 30 Jan - 4:25


    NATTTEEEE !

    J'avais beau crier, personne ne venait. J’attends Nate qui était monté depuis au moins dix bonnes minutes pour aller chercher Matthew dans leur dortoir. J'étais adossée au cadre de brique grise qui ornait la porte de leur dortoir. J'en avais marre, moi qui n’avais déjà pas de patience d'avance. Encore disons, 10 minutes et je partais sans eux. Je poussais un long soupir d'exaspération tout en levant la tête.

    Andy, on y va ?

    Je regardais Matthew, mon Matthew. Enfin, il n'était pas à moi, mais j'y avais déjà rêvé. Durant ma première année d'étude, je l'avais rencontré. J'avais pendant longtemps rêvé à lui, à nous. J'y avais encore cru d'avantage lorsqu'il m'avait proposé de rejoindre la bande. Il était gentil avec moi, je le croyais intéresser, mais je m'étais rapidement aperçue de mon erreur. À la simple façon dont il regardait Cait, j'avais compris que ce n'était pas moi. Mais à ce moment là, je tenais déjà trop à la bande pour m'en séparée. Pourtant lorsque je le voyais, il y avait toujours ce je ne sais quoi. Ce n'était pas de l'amour, non pas du tout. De l'amitié, mais en même temps de la pitié. De la pitié devant l'imbécilité dont j'avais fait preuve à l'époque.

    J'aimerais bien, mais j’attends l'autre andouille depuis au moins un quart d'heure.

    Le jeune homme regardait la porte pendant quelques secondes, puis son regard revient sur moi. Encore un fois, ce sentiment étrange vient me tenailler les entrailles. Comme si quelqu'un s'amusait à en arracher un petit morceau. Et moi, je restais impassible, sans émotions. Il m'annonça finalement qu'il partait le chercher. Moi j'en avais marre d'attendre, je partais, ils n'avaient qu'à me rejoindre dans la forêt un peu plus tard.

    Je m'enfouillais donc de la salle d'attente, arrivant dans les cachots glacials. Je croissais mes doigts pour que Cyprian ne soit pas caché derrière une colonne de laquelle il serait sortie en me prenant au dépourvu. J'aurais eu trop honte si Matthew et Nathaniël m'auraient vu avec lui, je le détestais trop pour être vu en sa compagnie. C'est la raison pour laquelle mes pas dans le cachot étaient précipités. Je ne courrais pas, mais je marchais plus rapidement qu'à l'habitude. Sortant des cachots, je remerciais Salazar d'y avoir installé ses dortoirs. Les serpentards étaient près de la cuisine comme de la sortie menant au parc. Pas besoin de marcher des heures comme le faisait les gryffondors de là haut dans leurs tours. Je grognais quand même de devoir me rendre jusqu'à la forêt interdite, c'était loin. Et en plus, je n'avais pas mes gardes du corps avec moi. Oh, non, je n'avais pas peur. Mais j'aurais préféré me sentir protégée entre eux deux. En plus, ça en aurait bouché un coin à Avel. J'aurais tellement aimé voir l'expression sur son visage en me voyant bras dessus, bras dessous avec mes deux frères, frères de cœur, s'entend.

    Je marchais lentement, rien ne me pressait. De toute façon, je savais que je ne serais pas la dernière à arrivée. Déjà, la lisière j'allais franchir. Je m'étonnais de ne pas encore entendre les rires des deux filles. Peut-être que finalement, je serais plus la première que la dernière. Je n'eu qu'à marcher quelque pas pour voir la lune briller dans une chevelure blonde. La lune, mon cœur se mit à danser alors que je levais les yeux au ciel. Elle était presque pleine, d'ici une semaine elle le serait. Je me demandais si j'allais enfin pouvoir être un peu seule et remettre mes idées au clair. Je n'avais pas envie d'avoir Elhy, Bradean ou encore Nate sur mes talons. J'avais besoin d'être seule, de penser, de faire le tour de ma minable vie car je ne savais franchement plus où elle allait. Je continuais de marcher lentement vers ma sœur, mon cœur s'étant franchement calmer.

    Andy! Tu es seule? Les garçons ne sont pas sortis en même temps que toi?

    Je la rejoignais doucement, lui adressant un léger sourire avant de ne froncer le nez. J’espérais qu'elle ne s’approcherait pas de moi d'avantage. Elle empestait, elle avait sans doute passé sa journée avec le buveur de sang. Je ne savais vraiment pas comment elle pouvait endurer ça, pour moi, tous les vampires que je connaissais sentaient mauvais. Le coin de mes lèvres se remontait doucement en ce que je pouvais qualifier de sourire.

    Non, Nate se pomponnait, il a mis une éternité. Je suis donc partie sans eux. Erff.. Ali, tu sais que tu ne sens vraiment pas bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlin R. Lawrence
- élève de 3ème année -
RAVENCLAW.

avatar

Féminin Nombre de messages : 22
Age : 28
« H<u>umeur</u>. : Compliquée.
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Quand la bande visite ... [Private]   Dim 1 Fév - 16:01

    Allongée sur son lit, elle observait le plafond, pensive. Deux bonnes heures avaient passé depuis la fin des cours, et la jeune Serdaigle était exténuée. La journée lui avait semblé tellement longue…Ce matin, Aliénor était venue la voir, lui annonçant que ce soir, Forêt Interdite pour la petite bande. Cela avait réussi à tirer un sourire sur le visage pâle de la jeune demoiselle, et elle promit à sa meilleure amie d’être présente, bien évidemment. Elle n’allait pas rater une occasion de déconner avec ses meilleurs amis, et surtout pour se vider l’esprit, ses idées étant embrouillées depuis quelques temps. Chaque heure fut un supplice pour la Serdaigle qui regardait sans cesse la montre que son père lui avait offert…Son père…Elle déglutit et jeta un coup d’œil autour d’elle, essayant de chasser cette pensée néfaste à son état. Personne ne savait que la jeune Serdaigle avait une vie peu…Formidable. Elle s’était construite au fil du temps, un passé, où son père étant toujours en vie et où sa mère était présente pour elle et non indifférente…Une vie qu’elle avait toujours imaginé, depuis que son père avait rejoint les cieux…Elle secoua la tête et concentra toute ses pensées sur une seule et unique chose : ce soir. Finalement, lorsque la dernière heure de cours fut terminée, Cait se leva et se dirigea d’un pas rapide vers la Salle commune des Serdaigles. Elle se changea, s’habillant d’une blouse brune, d’un jeans. Ses cheveux bruns pendaient sur ses épaules couvertes par une veste en jeans noire. Une fois prête, elle descendit les escaliers de son dortoir et sortit de la salle commune, sifflotant une chanson moldue.

    Cela faisait deux mois qu’elle n’avait plus vue la bande au grand complet. Oh, elle avait bien sûr croisé l’un et l’autre, mais se retrouver tout les cinq, non. Elle avait hâte. Ils étaient donc cinq dans cette bande délurée. Une Gryffondor, Une Serdaigle et trois Serpentards, dont deux garçons. Une étrange composition, mais une fois ensemble, Poudlard tremblait. Cela rappelait étrangement l’époque des Maraudeurs, à l’exception qu’ici il y avait trois filles et qu’ils n’étaient pas quatre, mais cinq. Perdue dans ses pensées, elle ne remarqua pas qu’elle avait déjà passé la porte du Hall d’entrée et qu’elle se retrouvait dans le parc, vide à cette heure ci…Evidemment, il n’y avait que ces cinq là pour se ballader dans le parc, surtout dans la Forêt Interdite, en pleine nuit. Ses pas frolèrent légérement l’herbe et elle commença à marcher d’un pas rapide vers la Forêt, espérant que personne ne regarderait par l’une des fenêtres du Château…En même temps, elle était la reine des excuses et n’aurait donc pas trop de mal à se sortir de là, du moins elle l’espérait. Main dans les poches, elle arriva à la Lisière et jeta un coup d’œil autour d’elle, cherchant une ombre, une voix, quelqu’un…Elle entendit alors plus loin des voix, et crut reconnaître celle de Andrew, son amie Serpentard…Leur relation avait toujours été un peu étrange. Elle s’était souvent questionnée sur les regards noirs que lui avait lançé la jeune femme au début qu’elle avait rejoint le groupe. Mais au fil du temps, cela s’était arrangé…Elle cessa de se poser des questions et resta quelques instants dans l’ombre. Nate et Matthew étaient ils déjà là aussi ? Matthew…Etrange comme son cœur se serrait doucement depuis quelques temps lorsqu’elle pensait à lui…Elle poussa un léger soupir et s’avança. Elle reconnut de suite Aliénor et Andrew et écouta, toujours cachée dans l’ombre des arbres ce qu’elles disaient. Elle rit intérieurement à la dernière phrase de la Serpentard. Elle marcha sur une branche, la faisant craquer exprès pour effrayer les deux demoiselles qui s’étaient retournées sous le bruit. Cait sortit de l’ombre, affichant un sourire triomphant, fixant de ses prunelles azurs, les deux jeunes filles présentes.

    - Voyons Drew’, ce ne sont pas des choses à dire, tu vas vexée Ali’

    Elle regarda la rouge et or en affichant un sourire sarcastique. Elle se moquait de Aliénor gentillement, elle l’adorait, c’était sa meilleure amie, sa copine des 400 coups et même plus sûrement. La Serdaigle s’appuya contre le tronc d’un arbre en continuant sur sa lancée :

    - Ca ne m’étonne pas de Nate ça…Et Matthew aussi la rejoint dans sa phase coquetterie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew S. Karlson
- élève de 3ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 28
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Quand la bande visite ... [Private]   Dim 1 Fév - 19:27

      M - Nate tu fous quoi encore, Andy et moi on t’attend depuis dix minutes en bas.
      N - Attends encore cinq minutes j'cherche un truc.
      M - Qu'est ce que tu trafiques encore.


    Matthew venait à présent de passer la porte du dortoir. Nate était assis devant une grosse caisse et semblait chercher quelques choses à l'intérieur. Les deux serpentards avaient rendez-vous avec trois filles ce soir. Et même si ils n'auraient pas dit non à des rencards, cette soirée n'était pas sous le signe de la drague pour eux. Ils allaient retrouvés Ali', Andy et Cait' dans la forêt interdite pour, comme à leur habitude, une petite balade nocturne sous les arbres menaçants de la forêt. Tous les cinq formaient une bande de copain qui ne perdait pas une occasion pour enfreindre les règles. Depuis leur rencontre et leur première bêtise, ils en ont transgressé des points du règlement et pour eux c'était ça le plus excitant. Cait', Ali, Nate & Matt' sont à l'origine de la formation de cette bande. Andy, les ayant rejoint l'année dernière après un petit coup de cœur pour Matt' qui n'avait jamais laissé paraitre la moindre marque qui montrait qu'il savait qu'il lui plaisait. La jeune Serpentard était pour lui un peu sa sœur de cœur.

    Nate cherchait toujours dans sa boite et Matt' avança tranquillement vers lui, levant les yeux au ciel. Les deux serpentards étaient ce que l'on pourrait qualifier de meilleurs amis. Depuis, leur première rencontre ils se sont montrés proches l'un de l'autre et d'ailleurs, ils sont très vite devenus bons amis. Mais cette amitié reste explosive. Les deux serpentards ayant un fort caractère, ils n'hésitent à se dire ce qu'ils ont sur le cœur quand quelque chose ne va pas et peuvent rester plusieurs jours en s'ignorant totalement. Mais au final ils se retrouvent toujours autour d'un bon verre sur le Chemin de Traverse. Rien de mieux pour des réconciliations qu’un peu d’alcool. A consommer avec modération il va de soit. Matt' regarda sa montre et se douta que Andy' était partie seule à présent, elle n'était pas vraiment patiente dans ce genre de situations et à vrai dire Matt' commençait un peu à en avoir ras le bol d'attendre. Il aimait bien les moments passés tous les cinq. Il aimait la compagnie de chacun même si avec certain, comme Ali' ils s'envoyaient constamment des pics et aimaient se rabaisser mutuellement. Au fond, il savait qu'elle comptait beaucoup pour lui autant que les quatre autres. En arrivant à Poudlard, il n'aurait jamais imaginé pouvoir vivre dans un tel groupe et être si proche de cinq personnes. Ils ne s'étaient pas vus depuis deux mois tous les cinq réunis et bien qu'il les ait vu tous séparément, il attendait avec impatience leur soirée. Il regarda Nate qui fourra quelque chose dans sa poche et se retourna un sourire aux lèvres.

      N - C'est bon j'ai trouvé. On peut y aller.
      M- Et tu ne me diras pas ce que c'est je sens?!
      N - Bien sûr que nan, tu vas en avoir la surprise tout à l'heure.


    Nate rigola un petit peu tout en empruntant l'escalier. Matt lui emboita le pas et le regarda du coin de l'œil. Le Serpentard savait qu'il préparait quelque chose. Nate était comme ca. Il ne perdait pas une occasion pour rire un peu et il faut dire qu'il avait un don pour trouver de bonnes idées. Quand ils arrivèrent dans la salle commune, il n'y avait plus trace d’Andy qui, comme Matt' s'en était douté, était partir sans eux. Les deux serpentards enfilèrent leur veste et sortirent de la salle commune. Ils discutèrent de tout et de rien durant le trajet. Ils parlèrent plus de leur journée, que de ce qu'ils allaient faire se soir. Comme à son habitude la bande se donnait rendez vous à un endroit et après c'était l'imagination et improvisation qui les guidaient tout le long de la soirée. Ils dépassèrent la grande porte et se retrouvèrent à l'extérieur. La nuit n'était pas vraiment fraîche et la température était même plutôt agréable. Matt' regarda sa montre et se rendit compte que comme à leur habitude, les deux Serpentards étaient en retard. Au fil des rencontres, les trois filles s'étaient faites à l'idée que la ponctualité et les deux étudiants ne faisaient pas bon ménage. Mais ne disait-on pas qu'il fallait savoir se faire désirer dans la vie?! Si c'était vraiment le cas, Matt' avait pris l'habitude de se faire désirer alors. Ils approchèrent du lieu de rencontre et se turent. Les voix de jeunes femmes se faisaient entendre au loin. Les trois filles semblaient là. Matt' ne s'était donc pas trompé, ils étaient encore les derniers. Il entendit la voix de Cait', la Serdaigle de la bande, pour qui le jeune Serpentard, ne renie pas avoir un petit faible.

      C- Ca ne m’étonne pas de Nate ça… Et Matthew aussi l’a rejoint dans sa phase coquetterie ?
      M - Cait' tu sais bien que je suis beau par nature et que moi je n'ai pas besoin d'artifice.

    Il les regarda en rigolant lorsqu’elles se retournèrent vers les deux garçons. Ca y était, ils étaient enfin réunis tout les cinq. La soirée allait donc pouvoir commencer et Matt’ ne doutait pas qu'ils allaient bien s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël G. Silverstein
- élève de 3ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 31
« R<u>ace</u>. : — loup garou
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Quand la bande visite ... [Private]   Mar 3 Fév - 20:10

    Cette soirée, cela faisait un petit temps déjà qu’elle trottait dans la tête de Nathanaël. Elle lui était revenue en tête à plusieurs reprises durant ces derniers jours, aussi bien en rêves que pendant les cours. Il fallait avouer que 2 mois sans s’être vus étaient en quelque sorte un record pour le groupe. Nate avait un peu de mal à se l’avouer, mais il s’était accroché plus qu’il ne l’aurait cru à cette petite bande. Leur début, il ne s’en rappelait même plus. Peut-être une petite retenue ensemble, plus de fil en anguille. Cela importait peu à Nate. Il se rappelait néanmoins que le petit groupe avait commencé à 4, Andrew les ayant rejoints un peu plus tard, amenée par Matt. Cela n’avait nullement surpris Nate, d’ailleurs. Andrew, elle n’était pas une fille « banale », et n’en avait rien d’une. Il avait été très heureux de l’accueillir parmi eux et n’avait pas douté de son intégration dans le groupe. Elle était comme sa sœur. A vrai dire, ils étaient tous comme des frères et sœurs.

    En prenant compte de ce fait, il était donc tout à fait possible d’imaginer l’impatience que ressentait le jeune garçon. Pourtant, lorsque vint l’heure, il était toujours dans son dortoir à faire ses petites emplettes, comme il appelait cela. Essayant de ne pas faire attention aux cris qui l’appelaient par la porte entre-baillée, il était assis devant sa malle et trifouillait dedans depuis 10 minutes au moins. Ce qu’il cherchait ? Même Matt n’en savait rien. Celui-ci faisait d’ailleurs les 100 pas, passait et repassait de la salle commune au dortoir des garçons et inversement. En entendant ses camarades parlés de lui dans la salle commune, Nate esquissa un sourire satisfait. Lorsqu’il aurait enfin trouvé ce qu’il cherchait, Andrew serait déjà partie, il pouvait en être certain. Avec un peu de chance, Matt l’aurait attendu. Le serpentard était quelque peu plus patient qu’elle – ou moins ponctuel, c’était à vous de voir. Ces hypothèses furent confirmées bien vite. Alors que Nate sortait du dortoir des serpentards, Matt l’attendait là, non sans impatience cette fois. Par contre, il n’y avait plus aucune trace de la serpentard.

      « C'est bon j'ai trouvé. On peut y aller. Lui dit le jeune homme, un sourire fin aux lèvres.
      - Et tu ne me diras pas ce que c'est je sens ?! Lui demanda Matt, ce qui ne surpris d’aucune façon son camarade.[/color]
      - Bien sûr que nan, tu vas en avoir la surprise tout à l'heure. [/color]» Lui répondit-il.


    Et cela allait de sois. Bon, il fallait l’avouer, « surprise » était un bien grand mot pour la, ou plutôt les petites choses qu’il apportait à ses amis. Néanmoins, il attendrait d’avoir rejoint la bande pour leur montrer à tous et toute la cause de leur retard. Il n’y avait aucune raison pour que Matt la vit avant eux. Ce fut donc en silence qu’ils se dirigèrent vers le parc. Cela aurait pu en étonné plus d’un, connaissant les deux cas qu’étaient Nate et matt. Pire que des filles lorsqu’elles se retrouvaient après deux mois de vacances. Mais cela ne servait à rien d’attirer l’attention sur eux – malgré que leur beauté naturelle fasse déjà tournée plus d’une tête. Ils se connaissaient depuis leur entrée à Poudlard et se fut tout naturellement qu’ils se lièrent d’amitié. Une amitié quelque peu explosive, certes, mais une amitié que nul n’aurait pu briser. Ces pensées suffirent d’ailleurs à faire apparaître un nouveau sourire sur les lèvres de Nate. Et ce ne sera pas le dernier de la soirée, il pouvait en être certain. Et pourtant, à peine eurent-ils franchi le seuil de la grande porte qu’il se raidit légèrement, sans pour autant s’arrêter. Au loin, dans le ciel, la lune était à deux doigts de formé un cercle parfait. Il ne lui faudrait plus qu’une semaine maximum pour devenir parfaite. Nate soupira dans ses dents. Ce n’était pas le moment de penser à cela, et le savait. Il en aurait tout le loisir après. Il profiterait de cette soirée plus que jamais. Il se le promit intérieurement. Son sourire perdu revint donc embellir son visage tandis qu’il entendait déjà les filles glousser. Mais arrivé à leur hauteur, il s’effaça à nouveau aussitôt. Une odeur immonde empestait les lieux. Une odeur que Nate aurait pu reconnaître parmi toutes. Il voulut en faire la remarque, mais Matt le coupa dans sa lancée :

      « - Cait' tu sais bien que je suis beau par nature et que moi je n'ai pas besoin d'artifice.
      - Hum, l’espoir fait vivre, c’est bien connu. Railla-t-il en levant les yeux au ciel. Une fois ceci dit, il continua. Par contre, quelqu’un ici aurait bien besoin d’un peu de parfum ! »


    Il lança un regard en direction d’Andy et Aly. Bien que l’une sente beaucoup moins que l’autre, son odorat ne le trompait pas. Cependant, après un bref instant, il concentra toute son attention sur Aly, prenant la décision de ne pas parler de cela à présent. Cela ne lui plaisait pas et n’était pas dans les habitudes de la bande, mais ce soir, certains tabous avaient pris inexorablement part à la soirée. Il lui lança un regard qui en disait long à son ex-petite-copine avant de reporter son attention à Andy. Ce qui suivit surpris certainement le petit groupe, et Nate avec. Celui-ci, prit d’un soudain élan de grand frère protecteur s’avança vers la jeune serpentard et le prit par les anches. Il approcha son visage à quelques centimètres du sien, son regard plongé dans les siens, sans faire attention à ses autres camarades qui, il le devinait, avaient les yeux fixés sur lui.

      « Excuse-moi pour tout à l’heure, j’aurais préféré t’accompagner pour venir jusqu’ici. »


    Après quoi il s'écarta légèrement de la jeune fille, restant toutefois proche d'elle. Ces mots n’avaient été que murmures à peine audibles. Les autres ne les avaient d’ailleurs certainement pas entendus. Il ne dit rien de plus, même pas le pourquoi. Il lui en parlerait plus tard, lorsque le groupe aura pris congé. Mais en attendant, il se retourna face à ses camardes et, sans faire attention aux regards sceptiques, il sortit quelque chose de la poche de sa veste.

      « Je risque de vous décevoir, mais notre retard n’est pas la cause de mes sois-disant feux d’artifices, mais de ceci. J’ai pensé qu’elles pourraient nous être utiles, au cas où. » Lança-t-il, son sourire charmeur ayant reprit le dessus.


    Il tendit le bras et retourna sa main. Au creux de celles-ci, 5 mini-oreillettes n’attendaient qu’une chose : être utilisées. Elles étaient évidemment toutes reliées entre elles tel un talkie walkie, mais version sorcier, car beaucoup plus puissantes et, surtout, petites. Dans l’oreille, elles deviendraient presque invisibles. Cela n’aurait pas été utile entre Nate et Andrew, qui était d’une nature quelque peu particulière, mais très utiles pour les autres. Oh, elles pouvaient bien paraître ridicules sur le coup, Nate en était conscient. Mais il savait également autre chose. Si la forêt interdite avait été choisie comme lieu de rendez-vous ce soir, ce n’était certainement pas pour faire la causette et parler « artifices » toute la nuit. Il ne prit d’ailleurs même pas la peine d’expliquer leur utilité à ses compagnons. Ils le devineraient bien assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la bande visite ... [Private]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la bande visite ... [Private]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rend visite à sa mère { Luna }
» La bande dessinée
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Motards Nobz, conseils pour assembler une bande
» Quelle est votre bande de prédilection?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▬ Praesidium Nocturnus; :: •• Le Domaine •• :: — la forêt interdite —-
Sauter vers: