AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 flashback. repoussés un an en arrière.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lillyann O'Southern
- élève de 2ème année -
GRYFFINDOR.

avatar

Féminin Nombre de messages : 56
« R<u>ace</u>. : — animagus
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: flashback. repoussés un an en arrière.   Lun 2 Fév - 22:30

Un an auparavant.

Lillyann & Garett.


    Lillyann avait, durant sa vie passée auprès des Moldus, assimilée les différentes tactiques pour trouver comment occuper d’une bonne manière son week-end en évitant les soirées qui ne présenteraient aucun réel intérêt pour elle. Avec les sorciers, elle en souriait, cela marchait de la même manière. Sa place au milieu des élèves de Poudlard s’était très vite faite, elle s’était frayée un chemin avec assurance et grâce, enivrant ses camarades de par sa bonne humeur communicative. Son caractère d’enfant délurée qui se mêlait à ce corps de femme provoquait les coups d’œil charmés de plus d’un d’entre eux, et dès ce début d’année, elle enchaînait les conquêtes avec autant de rapidité qu’autrefois. Poudlard lui avait immédiatement plu. Elle en aimait la structure et l’ambiance qui régnait ici-bas, l’omniprésence de la magie qui auréolait ses pas. Très vite donc, son réseau de connaissance s’était agrandi, englobant Sullivan, qui avait trois ans de plus qu’elle, et Liam, qui n’en avait que deux mais était tout aussi populaire. Eux-mêmes connaissaient les « grands » de l’école, et étaient invités à un certain nombre de soirées clandestines, quand le couvre-feu était repoussé à plus tard, où l’on fuyait Rusard, où l’on insonorisait les pièces, où les litres d’alcool étaient entassés sur le côté. Généralement, ce genre de soirées n’était pas fréquenté par les premières années, les deuxièmes passaient même souvent à la trappe, et c’était l’avantage d’avoir des aînés à ses côtés.

    « N’en parle pas à Betheeny ou à Melody, elles feraient tâche.
    - Comment ça ?
    - Trop jeunes.
    - J’espère pour toi que Mel ne l’apprendra pas.
    - Je l’espère aussi… »

    A cette époque, il sortait encore avec sa meilleure amie. Tout était si limpide alors. Elle ne pouvait empêcher son sourire de prendre place sur son visage jovial, ce sourire fier de vainqueur, alors qu’il caressait son ego et la laissait aller à cette arrogance propre aux Rouges et Or. Quoique les Verts et Argent n’étaient pas mal dans ce domaine, eux aussi.

    « Je passe te chercher à neuf heures, tu as intérêt à être prête.
    - Mais ne t’inquiète pas…
    - Tu dis toujours ça. »

    Elle adressa un sourire malicieux à Sullivan et regarda le blondinet rejoindre son dortoir. Elle se remémorait toutes ces fois où elle l’avait persécuté, mais c’était pour la bonne cause : elle l’adorait. Puis elle grimpa à toute vitesse vers le dortoir des filles, souhaitant se faire couler un bon bain chaud. Elle y passerait très certainement plus de temps qu’à choisir sa tenue, à laquelle elle n’apportait jamais grande importance, pour la simple et bonne raison que son œil avisé savait rapidement lui confier harmonie et bon goût ; qui plus est le contraire lui aurait donné l’impression de ressembler à toutes ces gamines superficielles qui l’insupportaient.

    A neuf heures une, elle était dans la Salle Commune, et sa quasi absence de retard l’étonna autant que Sullivan. Il redessina ses courbes moulées dans une robe légère, blanche, assez passe-partout – elle détestait se mettre sur son trente-et-un et mettre une robe était déjà une preuve pour elle qu’elle avait fait un effort esthétique - sur laquelle elle avait fait glisser un chandail gris.

    « Tu devrais toujours t’habiller ainsi. Pourquoi les robes de sorcier ne sont-elles pas plus courtes ?
    - Tais-toi Keller.
    - Je t’aime aussi. »

    Elle chercha à effacer cette réponse de sa tête, que la bande s’accordait éternellement. Au bras de Sullivan, elle suivait son aîné en silence, rêvassant comme à son habitude, jusqu’à remarquer qu’ils descendaient.

    « Les Cachots ?
    - Oui, c’est un vrai dédale là-dedans. Quand on s’y enfonce suffisamment, une fois la pièce insonorisée, ça devient l’endroit parfait où se retrouver. »

    Elle hocha la tête doucement, songeuse. Ce n’était sans doute pas faux. Elle n’y avait encore jamais fait de soirée. Habituellement, c’était plutôt dans des salles désaffectées, mais il fallait avouer qu’il était bien plus aisé de déceler leur présence. Bientôt, S. poussa une porte et le silence d’un instant plus tôt fût tellement perturbé qu’elle en sursauta. Il y avait la musique qui bourdonnait, violente, sauvage, et ce brouhaha de paroles tourbillonnantes qui cherchait désespérément à la couvrir, en vain visiblement. Les gens s’agitaient déjà, elle remarquait les bouteilles de pur feu entre les doigts de certains d’entre eux, d’autres de Rhum groseille, et la panoplie était encore large sur la table que l’on avait dressé au fond, et c’était sans compter les caissons trônant à leur pied. Elle aurait presque pu la confondre avec une soirée banale chez les sans pouvoirs, si tout n’avait pas été concentré dans une pièce au creux d’un château vieux de plusieurs centaines d’années.

    « Va te chercher quelque chose à boire, je reviens.
    - D’accord. »

    Il avait alors lâché son bras et s’était frayé un chemin dans la foule, tandis qu’elle, après plusieurs coups de coude et avoir manqué de se faire écraser une ou deux fois, atteignit le buffet. Se saisissant d’un gobelet dont la couleur changeait sans arrêt, elle se saisit d’une lourde louche d’argent plongée dans un saladier rempli d’un liquide rouge vif afin de s’en servir un verre. Alors seulement elle prêta attention à la musique, s’adossant contre le bois de la table qu’on avait revêtu de blanc, à ces paroles déchirantes prônant une rébellion dont elle ignorait la cause. Haussant un sourcil, se parlant intérieurement, elle ne pu s’empêcher de se dire que les jeunes devenaient réellement torturés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett A. Vasilikí
- élève de 7ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 61
« H<u>umeur</u>. : Triste
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: flashback. repoussés un an en arrière.   Mar 3 Fév - 0:16

    « Garett, j'ai entendu dire qu'il y avait une fête aux cachots ce soir, tu y vas ? »

    Demanda une jeune serpentard, les yeux pétillants d'envie.

    « C'possible, j'ai terminé mon devoir de Potions ... pour une fois que je le fais de toute façon. »

    La jeune femme s'approcha doucement de lui. Garett savait pertinemment quelle question elle brûlait de lui poser, mais il n'emmenait pas les 1ères années à ce genre de soirées, même si c'était la soeur d'un ami. Après tout l'ami en question avait qu'à l'emmener, lui !

    « Tu y vas avec quelqu'un ? »

    Garett soupira; on lui faisait le même speech toutes les semaines.

    « Je ne sais pas, je n'ai pas encore décidé, mais tu sais bien que je ne peux pas t'emmener Natasha.
    - Moi c'est Pandora ... »

    Garett ne répondit rien et reporta son attention sur la carte de chocogrenouille qu'il avait entre les mains. Il finit par sentir la jeune fille s'éloigner et passer -mécontente- la porte de la salle commune. Pourquoi lui courrait-on toujours après ?! Qu'on lui fiche la paix un peu, il ne traînait pas -ou rarement- avec des premières années, généralement il descendait d'ailleurs jamais ou presque en dessous des 4èmes années, et encore cela n'arrivait pas souvent.

    Un peu plus tard dans la soirée, Garett vérifia que la salle commune était libre, et sortit en silence. Il n'y avait personne dans les couloirs, et en faisant un peu attention, il n'y avait aucun risque de se faire prendre. Etant en 6ème années, Garett et ses amis commencaient à avoir un certain savoir faire en matière de magie, et les petits tours tels ceux pour insonoriser une pièce, faire apparaître de la bière et autres boissons succulentes, étaient devenus assez aisés à pratiquer.
    Garett arriva sans encombre aux cachots; il n'y avait pas un bruit mais il savait où il allait. La salle où il se rendait leur servait souvent, ainsi que quelques-unes des salles désafectées des étages supérieurs. Il ne savait pas vraiment si les professeurs avaient conscience de leurs petites magouilles, mais cela restait assez bénin bien qu'il y avait un peu d'alcool.
    Garett arriva près d'une porte grisâtre et y passa sa baguette en murmurant quelque chose. Aussitôt un déclic se fit entendre et la porte se dévérouilla. Il entra et après avoir parcouru un ou deux mètres dans le noir, il devait avoir passer le sortliège d'insonorisation car un brouhaha impressionnant s'éleva de la pièce. Comme par enchantement, celle-ci passa du noir total à une luminosité étrange, différentes couleurs clignotaient, semblant provenir de nul part. Garett sourit; il allait passer une bonne soirée.
    Plusieurs personnes le saluèrent, il était assez connu dans ce genre de rendez-vous, et globalement à Poudlard, les 7ème années passaient rarement inaperçu et Garett étaient apprécié parmis eux bien qu'il ne soit pas encore réellement en 7ème années.
    Garett s'avança lentement entre les gens qui dansaient et buvaient, s'arrêtant pour échanger quelques mots, faire la bise, serrer les mains, adresser un ou deux sourires, et se rapprocha du bar. C'était fou ce qu'il y avait comme monde ce soir !

    Les yeux de Garett se posèrent sur une jeune femme qui peinait à atteindre le bar, elle ne cessait de se faire bousculer. Il l'a regarda pendant un instant jusqu'à temps qu'un garçon la bouscula plus fort que prévu, sans avoir réellement fait attention. Garett rattrapa la demoiselle par l'épaule et fronça les sourcils en se tournant vers le jeune homme :

    « Tu pourrais faire attention Archi' ! Dégages de là ! »

    Dit-il en le poussant fortement. Le dénommé Archi' regarda Garett de haut en bas, puis se ravisa de lui dire quoique ce soit, préférant aller cuver sa bière ailleurs.
    Garett reporta son attention sur la demoiselle; les 5ème, 6ème et 7ème années étaient admis à ces soirées, sur invitation des plus grands évidemment mais quelques entorses au 'réglement' étaient toujours possible. Garett ne se souvenait pas avoir souvent croisé la jeune femme bien que son visage ne lui était pas totalement inconnu, en quelle année était-elle ?
    Il lui sourit :

    « Ca va ? Ya plus de monde que d'habitude ce soir. »

    Dit-il d'une voix forte pour couvrir la musique. Il attrapa un verre de pur-feu, en but une gorgée et sourit à nouveau.

    « Moi c'est Garett, je ne me souviens pas t'avoir souvent vu à l'une de nos petites réunions noctures de ce type, auparavant ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillyann O'Southern
- élève de 2ème année -
GRYFFINDOR.

avatar

Féminin Nombre de messages : 56
« R<u>ace</u>. : — animagus
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: flashback. repoussés un an en arrière.   Mar 3 Fév - 2:15

    GARETT - Tu pourrais faire attention Archi' ! Dégages de là !

    A peine arrivée et voilà qu’on se battait pour elle ? Voilà qui allait au-delà de ses espérances. Cependant, le jeune homme l’ayant rattrapé, sa main à présent posée sur son épaule, semblait avoir suffisamment de pouvoir en ce lieu pour faire s’esquiver celui qui était venu le mettre hors de lui en bousculant la jeune fille. Comme quoi, tout était encore une question de pouvoir en ce lieu, aussi bien chez les sorciers que dans le monde extérieur qu’eux-mêmes considéraient comme barbares, des animaux lancés dans la nature qu’ils prenaient un malin plaisir à détruire. C’était eux qu’ils détruisaient peu à peu. Ce regard intense, et se dénommé Archi’ disparaissait – bon dieu quel nom affreux. Lillyann cligna des yeux, releva la tête vers le chevalier servant accourant au secours des demoiselles en détresse. En entendant sa voix, elle avait déjà pu rayer l’adjectif « looser » de la liste des caractéristiques à éviter Alors elle croisa ce regard accrocheur, des yeux d’un bleu sombre, peut-être voilés par une pointe de gris. Il lui sourit, et elle dû admettre qu’il était vraiment craquant. Non, son cœur n’avait pas fait un bond dans sa poitrine, et elle n’était pas demeurée clouée sur place, ni ne se sentais hystérique à l’idée de lui parler. Elle avait dépassé depuis bien longtemps ce stade-ci, la quatrième peut-être, quand les conquêtes avaient commencé à se multiplier et que l’habitude de la « chasse » l’avait ensorcelée.

    GARETT - Ca va ? Ya plus de monde que d'habitude ce soir.
    « Je crois que je suis toujours en un seul morceau. »

    Stupide réplique, c’était ce qu’elle s’était dit en cet instant.Avec autant de répartie, elle risquait d’être peu convaincante, ce soir. Mais le bruit commençait à l’agacer, elle s’était habituée au calme du château, en avait oublié ce que c’était, que de savourer l’animation chaotique de ces instants dans la nuit, où l’on finissait blottis l’un contre l’autre, avec quelques coups dans le nez.

    « Merci, pour l’intervention. Ce n'était pas utile. »

    Ce n’était pas son genre, de remercier les gens. Du moins pas pour les choses graves, et là ce n’était qu’anodin. Sans compter sur le fait qu’elle avait appris au fil du temps que remercier les gens flattait leur ego. Et quand elle avait une idée en tête, Lillyann savait parfaitement que faire pour l’obtenir. Surtout quand il s’agissait de séduction. Car après tout, qui lui avait déjà dit non ?

    GARETT - Moi c'est Garett, je ne me souviens pas t'avoir souvent vu à l'une de nos petites réunions nocturnes de ce type, auparavant ...
    « Lillyann. Plus connue sous le nom de Lily. »

    Enfin, elle souriait, laissant ses yeux verts pétiller de malice, annonçant le début du jeu. Elle avait su lire en son sourire, dans sa façon de se déplacer ou tout simplement de parler. Ses congénères n’étaient que trop faciles à repérer, à vrai dire, quand on avait tant pratiqué. Et lui-même ne tarderait pas à faire de même. Ainsi, ils n’auraient plus à craindre les ennuis du lendemain, quand il fallait partir, quitter l’autre s’accrochant un peu trop. Le contrat serait passé, les accords signés, et ils seraient en paix. A moins que… A moins que.

    « A vrai dire, à Poudlard, habituellement, j’ai plus l’habitude des soirées en tête à tête avec la lune qu’à cette agitation constante. Peut-être parce que j’écume bien trop de ces soirées en-dehors. J’avais peur que les fréquenter ici aussi ne… Ternisse la magie de l’endroit. »

    Elle avait relevé la tête à nouveau, et son sourire qui s’était figé alors qu’elle s’était perdue dans ses songes refit surface quand leurs regards se croisèrent, électrifiants. Sa voix était forte, trop forte pour ses cordes vocales qui lui rappelaient que ce n’était pas le meilleur endroit pour les confidences. Puis elle avait fini son verre et fermé un instant les yeux, cherchant à se réaccoutumer à la débandade. Peu à peu, l’air vint se saisir de son corps, la musique la prit, et alors son cœur angoissé se desserra, retrouvant un peu de quiétude au milieu de la jungle des corps. Elle rouvrit les yeux, avant de se servir un second verre. C'était délicieux, ce truc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett A. Vasilikí
- élève de 7ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 61
« H<u>umeur</u>. : Triste
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: flashback. repoussés un an en arrière.   Mar 3 Fév - 20:48

    Garett était un habitué de ce genre de soirée et bien qu'il ne soit qu'en 6ème année, il avait déjà acquérit une certaine notoriété qui lui était un véritable passe droit. Il regarda la jeune femme; elle s'appelait Lillyann, très joli prénom pensa-t-il. Il trempa ses lèvres à nouveau dans son verre et laissa le liquide lui brûler agréablement la gorge. La musique était un poil fort, il devait bien le reconnaître, mais cela permettait de se divertir un peu et d'oublier les cours et les devoirs. Surtout que les exams n'allaient sans doute pas tarder ... il lui faudrait enfin se mettre au travail. Quoique, bien que Garett ne fasse que rarement ses devoirs, il avait quelque facilité en cours -ce qui en énervait plus d'un- et il savait qu'il n'aurait pas de trop mauvaises notes. Cependant les profs le trouvait désespérant puisqu'évidemment s'il se donnait à fond il pourrait avoir de très bons résultats au lieu d'en avoir des 'convenables'. Mais Garett répondait souvent avec un sourire moqueur qu'il n'avait jamais l'intention de se tuer à la tâche.

    « Oh, c'est donc la première fois que tu viens à l'une de nos soirées ? »

    Dit-il en prenant l'air flatté.

    « Certes c'est un peu bruyant et -il regarda deux jeunes hommes plus loin rigoler à s'en déccrocher la mâchoire, sans doute que l'alcool y était pour quelque chose- quelques peu ... enfin tu vois c'que je veux dire, mais ça permet de se détendre, ce n'est pas plus mal. »

    Garett buvait, mais jamais ou plutôt rarement jusqu'à finir complétement saoul. Il n'aimait pas cette sensation de ne plus se contrôler, de ne plus être maître de lui-même, alors il connaissait ses limites et ne les franchissait que rarement.
    Deux jeunes demoiselles riaient un peu plus loin aux bras de Seamus, un 6ème année comme Garett. Ils s'approchèrent :

    « Bonsoir Garett, je te présente ma soeur et -il lui lança un regard on ne pouvait plus éloquent- son amie. »

    Garett avait déjà entendu parlé de la soeur de Seamus, elle était en deuxième année, autant dire trop jeune pour ce genre de soirée. Mais après tout il n'y avait pas vraiment de réglément outre le secret de ces soirées et Garett n'allait pas lui dire qu'amener des seconde année n'était pas une bonne idée. Il se contenta de les saluer et attendit qu'ils passent leur chemin.

    « Je ne sais pas à quoi joue Seamus ..., enfin il agit comme cela parce-qu'il n'arrive à mettre le grapin que sur les plus jeunes, c'est navrant. »

    Dit-il en plaisantant. Garett se tourna à nouveau vers Lilly :

    « Soirée en tête à tête avec la lune ? C'est sûr, ça ne doit pas être trop bruyant. »

    Garett aimait aussi la tranquilité, souvent il se retrouvait à se balader près de la Tour d'Astronomie où le calme y était olympien, mais il aimait également de temps en temps se divertir dans ce genre de fête.

    « Et tu trouves que là ça gâche la magie de l'endroit ? »

    Demanda-t-il avec un grand sourire, son verre de pur feu à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillyann O'Southern
- élève de 2ème année -
GRYFFINDOR.

avatar

Féminin Nombre de messages : 56
« R<u>ace</u>. : — animagus
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: flashback. repoussés un an en arrière.   Mer 4 Fév - 3:53

    Là, elle retrouvait son élément. Etait-ce réellement la musique, qui l’avait agacé, ou bien le fait qu’elle soit trop habituée à connaître tout le monde, à ce genre de soirées, et qu’elle se retrouvait brutalement au milieu de visages anonymes, sur lesquels elle ne savait mettre de noms ? Elle n’aurait su le dire. Lily avait cette fâcheuse tendance à laisser toutes ses émotions se mêler en elle jusqu’à faire un bloc compact, un bloc qu’elle ne pouvait plus défaire correctement afin de mieux dissocier ses éléments pour en trouver l’origine par la suite. C’était triste, d’après elle ; elle qui aimait tout analyser, tout décortiquer.

    GARETT – Oh, c'est donc la première fois que tu viens à l'une de nos soirées ?
    « De vos soirées… Oui, il semblerait. Aurais-je l’honneur de faire face à l’un des organisateurs de ce grand évènement ? »

    Elle lui adressa un sourire malicieux alors que son verre se reportait à ses lèvres. Lillyann, à la différence de Garett, avait fini par apprécier les états seconds. Plus jeune, quand elle avait commencé à boire, elle se mettait toujours au défi de ne jamais les atteindre, défi qu’elle relevait avec brio, prônant elle aussi ce peu d’estime qu’elle avait pour ceux qui n’étaient plus mettre d’eux-mêmes. Et puis, elle avait appris à s’y plonger, et ce qu’elle y avait découvert était des plus intéressants. C’était sans doute au moment où elle avait voulu chercher à approfondir ses recherches sur elle-même. L’année dernière, exactement, elle avait quinze ans alors et faisait ses premiers pas au lycée. Cependant, ces états seconds étaient difficiles à atteindre au moyen de l’alcool, qu’elle tenait très bien, sans compter qu’elle ne s’y risquait qu’en étant certaine d’être entre de bonnes mains. Ici, Sullivan avait disparu dans la foule, et le reste du monde lui était inconnu, paraissant hostile.

    GARETT - Certes c'est un peu bruyant et quelques peu ... enfin tu vois c'que je veux dire, mais ça permet de se détendre, ce n'est pas plus mal.

    Elle haussa un sourcil et fit tournoyer le liquide au creux du gobelet magique. L’habitude de jouer avec ce qu’elle avait sous la main quand elle se prenait dans une discussion. Ce jeune homme l’amusait, et il n’avait pas l’air d’un sot. Habituellement, les parasites grouillaient, et il fallait user de ruses ou d’un peu de méchanceté pour s’en détacher. Visiblement, elle avait de la chance, ce soir.

    « Mais je n’ai pas dit le contraire, il me semble. Autrement, je ne les aurai pas tant fréquentées. C’est bien le principe de ce genre de soirées. »

    Puis elle tourna la tête, alors qu’elle entendait un jeune homme interpeller son interlocuteur. Pendues à ses bras, deux jeunes filles à peine plus âgées qu’elle, qu’elle ne connaissait pas et qu’elle n’avait nulle envie de connaître ; premièrement parce qu’elle devait toujours faire de considérables efforts pour s’entendre avec les membres du beau sexe, et deuxièmement parce qu’un seul coup d’œil vers elle lui assurait qu’elles ne pourraient rien lui apporter d’intéressant – et les gens inutiles, elle détestait ça.

    GARETT - Je ne sais pas à quoi joue Seamus ..., enfin il agit comme cela parce-qu'il n'arrive à mettre le grapin que sur les plus jeunes, c'est navrant.

    Et le « à moins que » qui s’était glissé dans son esprit un peu plus tôt trouva ici son sens. Garett n’avait pas conscience de leur large différence d’âge, elle en était presque convaincue. Mais qu’est-ce que cela pouvait bien changer, après tout ?

    GARETT - Soirée en tête à tête avec la lune ? C'est sûr, ça ne doit pas être trop bruyant.
    « Tu émets là une supposition ? Dois-je en conclure que tu n’as jamais essayé ? Tu devrais, c’est magnifique et… Ressourçant. »

    Bien sûr, bien de ses nuits au clair de lune avaient été passées sous la forme d’Animagus, quelques-unes d’entre elles en compagnie du reste de la bande ; en clair, cela n’avait rien de très reposant pour autant. Mais le reste du temps, elle s’était contentée de se promener sous la douce lueur blanche, comme éclairée par une lumière divine lui donnant un aspect angélique.

    GARETT - Et tu trouves que là ça gâche la magie de l'endroit ?
    « Ca va, jusque-là. Sûrement le décor y est-il pour quelque chose, dans sa préservation. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett A. Vasilikí
- élève de 7ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 61
« H<u>umeur</u>. : Triste
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: flashback. repoussés un an en arrière.   Mer 4 Fév - 22:08

    Garett n'était pas réellement un des organisateurs de cette soirée, mais il l'avait été pour certaines. En fait il n'y avait pas vraiment d'organisateurs attitrés, chacun avaient un rôle et le connaissait. Cette fois Garett ne s'était occupé de rien, il s'était contenté de se faire inviter. Mais c'était justement en préparant certaines soirées auparavant que Garett avait eu ses "passes" pour les différentes soirées à venir. C'était en s'impliquant un peu qu'il avait pu se faire une place parmi les 7èmes année, les plus renommés de Poudlard.

    « Je n'ai pas organisé celle là, mais cela m'arrive assez souvent en effet. »

    Lui dit-il avec un sourire; il but la dernière gorgée de sa boisson, il lui en faudrait plusieurs comme ça pour ne plus savoir comment il s'appelait. La chanson changea et Garett tourna la tête vers le centre de la pièce, certaines personnes commençaient à danser. C'était toujours amusant de voir qu'il fallait un certain temps et surement une certaine dose d'alcool, pour que les gens se mettent à danser, comme s'ils avaient honte ...
    Un fantôme traversa la pièce non loin d'eux en rigolant; Garett l'entendu dire qu'il ne dirait rien aux professeurs si on lui permettait de rester et évidemment il eut la permission.
    Garett regarda le bar, hésitant à reprendre un verre si vite, si tôt dans la soirée.

    « Veux-tu danser ? »

    Demanda-t-il. Après tout, il fallait bien s'occuper et dans ce genre de soirée, à part boire et danser, il n'y avait pas grand chose d'autre à faire, c'était d'ailleurs là tout le concept.

    « Tu seras peut-être étonné mais j'adore la tranquilité et le calme de la nuit. Il m'arrive souvent d'ailleurs de me balader dans le chateau la nuit, surtout vers la Tour d'Astronomie, c'est magnifique ! »

    Et il était sincère, il adorait ça. Généralement il y allait seul car il trouvait que c'était un moment assez intime et pour le moment jamais personne ne lui avait assez inspiré confiance pour qu'il ait envie de se balader avec il voire plutôt elle comme ça.


    __Désolé c'est court ><'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillyann O'Southern
- élève de 2ème année -
GRYFFINDOR.

avatar

Féminin Nombre de messages : 56
« R<u>ace</u>. : — animagus
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: flashback. repoussés un an en arrière.   Mer 4 Fév - 23:44

Mais y a pas de problème :p

    GARETT - Je n'ai pas organisé celle là, mais cela m'arrive assez souvent en effet.

    Elle hocha la tête en signe d’acquiescement. Elle avait toujours évité d’organiser ces soirées. Pas parce qu’elle n’aurait su par où commencer, car au contraire, elle avait un très bon sens de l’organisation. Mais Lillyann était également particulièrement perfectionniste et ce trait de caractère chez elle l’agaçait profondément. C’était sans compter sa nature angoissée qu’elle dissimulait sous sa contenance et son air détaché. En clair, plus l’heure de l’arrivée des invités se serait approchée, plus elle aurait frôlé la crise de nerfs au moindre petit détail non ou mal réglé. Elle préférait remettre de l’ordre, à la fin. Ca, c’était beaucoup moins stressant. Plus pénible, peut-être, très certainement même.

    Elle suivit son regard, qui s’était détaché d’elle pour se poser sur la piste de danse, au beau milieu de la pièce. Celle-ci était zébrée par les lumières qui clignotaient, rougeoyaient, inscrivaient des motifs sur le sol qui disparaissaient presque aussi rapidement. Lily reposa ses yeux sur lui, et se sentit, l’espace d’une seconde, dénudée sans son regard qui la couvrait. Elle était de ces filles lunatiques, qui un instant pouvait souhaiter comme personne être seule, et l’instant d’après fuir à tout prix l’absence de souffle à ses côtés, de pas qui se joignaient aux siens, manquant de chaleur humaine. La panique pouvait alors aller jusqu’à la gagner, l’emportant dans un cercle vicieux dont seuls des bras forts pouvaient l’en retirer.

    GARETT - Veux-tu danser ?

    Elle avait deviné sa question avant qu’il ne la pose, et n’avait pu s’empêcher un sourire en l’entendant. Sa main passa sur son bras, comme pour le refroidir, et elle posa son gobelet vide sur le bord de la table derrière eux. La mère de Lily avait tenu à ce qu’elle fasse de la danse classique dès son plus jeune âge. Au départ, elle avait un peu protesté, elle aurait préféré faire du foot, avec les garçons, se rouler dans l’herbe, et revenir les fringues emplies de terre, avaler un goûter bien consistant et dûment mérité en rentrant. C’était plutôt comme ça qu’elle voyait sa jeunesse, plutôt que serrée dans ces tutus roses au milieu de toutes ces gosses aux airs angéliques sur une musique ringarde. A quatre ans déjà, elle possédait sa petite part de masculinité. Et puis, malgré elle, elle avait été charmée par ce sport et avait continué jusqu’à son entrée à Poudlard. Les gens la disaient étonnamment gracieuse, quand elle était sur scène, et c’était vrai. Là-haut, montée sur ses pointes, plus rien n’existait d’autre que sa passion et les notes qui défilaient. Elle avait tout de même fait du foot, au collège, pendant quatre ans. Qu’elle avait remplacé par le basket, l’année suivante. Juste histoire de. Elle avait même pris quelques séances de moderne-jazz, en quatrième et troisième, sur les supplications de ses camarades. Mais elle avait moyennement aimé. Le classique était tellement mieux. Quand elle y pensait, elle avait toujours adoré le sport. Un bon moyen d’oublier, d’évacuer toutesa frustration, de repousser ses limites.

    « Oui, ce serait avec plaisir. Mais je doute être aussi douée que l’habitué de ces lieux… »

    Un regard en coin, complice, un sourire gourmand et malicieux. Lily lui tendit la main, avec innocence, l’invitant à son tour à rejoindre la piste de danse. Elle était plutôt du genre tactile, assez affectueuse dans le genre. Cela ne sous-entendait pas forcément grand-chose, du moins dans son esprit, quand ça en troublait plus d’un. Oui, cela lui avait valu bien des malentendus. Et pourtant, elle ne parvenait pas à les maîtriser, ces manifestations tendres sans réelles motivations.

    GARETT - Tu seras peut-être étonné mais j'adore la tranquilité et le calme de la nuit. Il m'arrive souvent d'ailleurs de me balader dans le chateau la nuit, surtout vers la Tour d'Astronomie, c'est magnifique !

    Elle sourit, d’un sourire doux, et ses pupilles vinrent rechercher les siennes, glissant sur son visage au passage.

    « Pourquoi cela devrait-il m’étonner ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett A. Vasilikí
- élève de 7ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 61
« H<u>umeur</u>. : Triste
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: flashback. repoussés un an en arrière.   Jeu 5 Fév - 0:27

    Garett regarda avec amusement la jeune fille poser son verre et lui tendre la main, répondant ainsi à sa demande par l'affirmative. Il posa également son verre et saisit doucement la main de la jeune femme. Quelques personnes bloquant le passage s'écartèrent pour les laisser passer.

    « Ohlà, ne crois pas ça, ce n'est pas parce-que je suis un habitué des lieux comme tu dis que je danse si bien que ça. »

    Dit-il en riant, il s'empressa de rajouter :

    « D'ailleurs, je devrais même te conseiller de faire attention à tes pieds, sait-on jamais. »

    Dans un timing parfait, comme s'ils l'avaient fait exprès, à la minute où il allait commencer à danser, le morceau changea, les obligeant donc à se rapprocher l'un de l'autre pour rester sur le rythme de la musique qui était plus lent. Garett passa sa main autour de la taille de la jeune femme et plongea son regard dans le sien en souriant. Il commença à guider lentement, les laissant s'imprégner tout les deux de la musique. Garett avait apprit à danser étant plus jeune : sa mère était une bourgeoise qui aimait les mondanités et trouvait ça 'carrément trognon' de mettre le petit Garett Abraham en costard et de le voir faire des pas de danse accompagné de sa soeur. Que les parents pouvaient être barges parfois !

    « Pourquoi ça devrait t'étonner ? »

    Répéta-t-il en souriant.

    « Et bien parce que tu avais l'air de penser que je ne connaissais pas le genre de soirée que tu aimes. Et je dois bien avouer que ça en étonnerait sans doute plus d'un de savoir que j'aime aussi les choses simples et que je ne suis pas qu'un gars prétentieux et imbus de lui-même. »

    Son sourire redoubla mais ses yeux étaient d'une franchise absolue, il pensait ce qu'il disait. Garett ressera légèrement son étreinte autour de Lily et, d'un air malicieux, lui murmura :

    « Mais je peux m'avérer quelqu'un d'étonnant. »

    Ses yeux pétillaient de malice.
    Garett faisait attention de ne pas lui marcher sur les pieds, après tout même s'il y avait longtemps qu'il savait danser, cela faisait également longtemps qu'il n'avait pas dansé comme ça, et même si c'était un peu comme le vélo, il fallait reprendre ses habitudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lillyann O'Southern
- élève de 2ème année -
GRYFFINDOR.

avatar

Féminin Nombre de messages : 56
« R<u>ace</u>. : — animagus
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: flashback. repoussés un an en arrière.   Jeu 5 Fév - 2:03

    Lillyann rie à ses plaisanteries, légère. Et elle se laissa emporter, par cette main attrapant la sienne, la guidant au milieu de la foule hilare, les effets de l’alcool commençant doucement à se faire ressentir sur les moins tenaces d’entre eux. Plus que tout, cela l’amusait, de les voir flancher, de voir leurs rires éclater sans raison apparente. Elle imaginait parfaitement leur état : leur vision altérée, la lourdeur de leur esprit commençant à s’embrumer, et la perte de la notion d’équilibre risquant à tout instant de les laisser basculer dans le vide. Elle se remémora toutes ces fois où des mains impures s’étaient glissées sur son corps, en redessinant les courbes, jouant contre ses hanches, alors qu’elle était dans un tel état. Cet état primitif, faisant ressortir toute la sauvagerie de l’homme, ses instincts primaires, alors qu’il oubliait qui il se trouvait être, qu’il en oubliait jusqu’à son identité. Lily se demanda un instant, les sourcils frondés, dans l’un de ses écarts, de ces minutes de perdition, ce que ça lui avait apporté, comme si elle avait un jour pu l’oublier. Malgré le pitoyable spectacle qu’elle devait offrir alors, elle se souvenait de la puissance qu’elle avait la sensation d’avoir acquise, et ce sourire qui flottait éternellement sur ses lèvres, ce bonheur illusoire qui la berçait, quelques heures, jusqu’à la chute, violente, quand elle n’avait pas la sagesse de s’assoupir avant que celle-ci n’advienne.

    A peine leurs pieds avaient-ils rejoints la piste illuminée que la chanson changeait, démarrant sur un tempo plus lent. Son regard courut sur le groupe des danseurs qui se rapprochaient, ces couples déliés se retrouvant dans une étreinte, ces autres ayant délaissé les pistes de danse, empestant le romantisme, arrivaient pour partager cet instant qu’ils s’imaginaient magique quand le seul phénomène ici était leur naïveté surprenante. Il y avait ces deux filles, au bord de la piste, à moitié esclaffées, qui s’entraînaient l’une l’autre, associant à leurs pas des mimiques grotesques qui les faisaient rire de plus belle. Cette vision ne pu que l’attendrir, un instant, elle qui privilégiait les instants de complicité aux grandes romances dont chacun rêvait d’être l’objet, à présent. Le contact des mains de Garett dans son dos la ramena à la réalité, un frisson parcourant son corps. Elle avait toujours été particulièrement sensible aux effleurements sur cette partie de son corps, qui avaient l’avantage de l’apaiser.Elle remarqua que son regard était posé sur elle, et le laissa plonger dans le sien.

    Il s’expliqua, ses mots se succédant les uns aux autres, trouvant parfaitement leur place dans son esprit. Les jeunes hommes imbus d’eux-mêmes et prétentieux avaient un certain charme, pensa-t-elle, son regard toujours logé au creux du sien.

    GARETT - Mais je peux m'avérer quelqu'un d'étonnant.

    Elle avait voulu lui répondre, mais il avait été plus rapide qu’elle, reprenant la parole. Il l’avait rapprochée encore un peu plus de lui, ou resserrée un peu plus contre lui auraient sans doute été les mots les plus justes dans ce cas-ci, et ces mots avaient été prononcés dans un souffle, déclenchant cette fameuse brûlure au fond de l’estomac qu’elle ne connaissait que trop bien. Son regard s’était alors fait enjôleur, ses iris se mettant à pétiller, et alors qu’elle ne le quittait plus des yeux, sa voix voilée par ses intentions séductrices s’’éleva, le plus près possible de son oreille, afin qu’il perçoive ses mots dans la cohue générale.

    « Voilà une chose à laquelle je ne crois pas sans preuve… Garett. »

    Son sourire taquin s’étira encore un peu, et l’un de ses doigts glissa le long de son torse. Quand les provocations commençaient, la soirée devenait toujours plus piquante. Et c’était bien justement ce qu’elle aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garett A. Vasilikí
- élève de 7ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 61
« H<u>umeur</u>. : Triste
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: flashback. repoussés un an en arrière.   Jeu 5 Fév - 22:26

    Garett était un dragueur et ça les trois quarts des élèves le savaient. C'était dans sa nature, c'était une sorte de jeu pour lui; à quoi bon cotoyer le beau sexe si ce n'était pas dans le but d'avoir le droit à un sourire conquit ? Après tout, un compliment, le maintient d'une porte, un sourire etc etc faisait toujours plaisir. Cela allait de paire avec la galanterie et cela Garett l'avait très bien compris. Il se plaisait à être galant & gentleman, même si certains trouvaient cela totalement idiot. Mais c'était une façon d'être comme une autre.
    Garett continua à se mouvoir sur la musique, retrouvant peu à peu les sensations qu'il avait perdu, les pas lui revenaient en mémoire, il retrouvait ses marques. Le petit jeu qui commençait à s'installer entre Lily et lui, lui plaisait grandement. Il aimait ce genre de situation et plus particulièrement ce genre de sensation où les deux personnes savaient très nettement ce qu'elles faisaient et lorsque leurs paroles étaient lourdes de sous-entendus, cela rendait la situation encore plus ... excitante.
    Un sourire malicieux prit place sur le visage de Garett quand il comprit avec joie que la jeune femme entrait dans son 'jeu'.
    Les couples sur la piste de danse de fortune, laissaient Garett totalement indifférent, il ne regardait que sa partenaire. Lorsque la jeune femme répondit à son murmure de la même manière que lui, ses yeux brillèrent d'une soudaine excitation : était-ce une sorte de défi ?
    Sa main se balada très lentement dans le dos de la demoiselle, son esprit tournant à cent à l'heure, se demandant ce qu'il pourrait faire pour lui montrer sur le champs qu'il pouvait être quelqu'un d'étonnant. Une idée lui traversa l'esprit, cela ne serait pas forcément des plus sensationnel mais cela serait spontanée.

    « Me ferais-tu assez confiance pour me suivre si je te le demande ? »

    Lui demanda-t-il doucement en souriant. Certes il avait une idée derrière la tête, cela les changerait un peu de cette fête et surtout ils pourraient enfin être un peu plus au calme et éviter de se crier dans les oreilles pour se faire entendre.
    Garett n'était pas très sûr de son idée, son esprit continuait à visualiser ce qu'il allait faire enfin faudrait-il encore que Lily veuille le suivre ...
    Il lui semblait qu'il faisait de plus en plus chaud dans ce cachot, étrange d'ailleurs étant donné l'endroit si froid d'ordinaire. Des rires sur sa gauche le firent tourner la tête : apparemment les effets de l'alcool avaient agit : quelqu'un était tombé à la renverse.Garett reporta son attention sur sa cavalière, se demandant pourquoi il ne l'avait jamais vraiment reperé dans les couloirs de Poudlard. Il était vrai qu'il ne pouvait guère voir et se souvenir des visages de tous les élèves, mais Lily lui plaisait et généralement il les remarquait les demoiselles dans son genre. En réalité ce n'était pas simplement physiquement qu'elle lui plaisait, ce qui était une grande première pour lui, c'était plutôt ... moralement. Elle avait un je-ne-sais quoi de terre à terre qui le faisait vibrer. Une maturité et un humour à tendance cynique, qu'il adorait. Ou tout du moins c'était pour le moment l'impression qu'il en avait, et ça le séduisait pleinement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: flashback. repoussés un an en arrière.   

Revenir en haut Aller en bas
 
flashback. repoussés un an en arrière.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» [Cherche] Jantes arrière Rmz 250 2011
» Appel à lever le ban et l'arrière-ban

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▬ Praesidium Nocturnus; :: •• Sous Sol •• :: — les cachots —-
Sauter vers: