AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fracassante rencontre, One Year Ago___PV.

Aller en bas 
AuteurMessage
Joy Charly Laurent
Quelle sera ma maison ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 26
« H<u>umeur</u>. : Changeante, ça va & ça vient. But show must go on ! Very Happy
« R<u>ace</u>. : — animagus
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Fracassante rencontre, One Year Ago___PV.   Jeu 5 Fév - 17:45



- ONE YEAR AGO ; Apo' & Joy.


Mois d'octobre, plutôt pluvieux. L'anniversaire de Joy était passé depuis une petite semaine, mais l'obtention des 16 printemps ne l'avait pas assagie. Ce matin-là, Bethee, la traitresse, sa camarade de chambre, ne l'avais pas réveillée. Elle ne lui en voulait pas, après tout, c'était à elle et à elle seule de se débrouiller pour être à l'heure. Mais elle était dans la mouise !

Cours de potion, en plus. La Volturi ne lui ferait pas de cadeau. A tout vitesse, Joy enfila un slim noir, mit ses converses de la même couleur (*POURQUOI, OH JESUS, POURQUOI AUTANT DE LACETS SUR CES CHAUSSURES ?!*) puis sa chemise et son pull griffés aux couleurs de sa maison. Elle attrapa son sac, bouclé la veille, et sa cape, avant de dévaler les escaliers qui menaient à la salle commune. Elle trébucha, se rattrapa de justesse à la rampe, et se stoppa un instant pour reprendre son souffle. Une dernière année lui jeta un regard bizarre, l'air de s'inquiéter pour la santé mentale de Joy. Cette dernière lui sourit, avec un brin d'ironie, et reprit sa course.

Elle passa le tableau d'entrée de la Salle Commune, puis dévala les premières marches qui s'offraient à elle. Les cachots, telle était sa destination finale.
C'était la seule salle de classe qu'elle repérait sans problème, car il lui suffisait de descendre, jusqu'au hall. Les sautes d'humeur des escaliers magiques étaient une véritable torture pour la jeune demoiselle, souvent en retard, et sans grand sens de l'orientation – surtout dans un labyrinthe comme Poudlard.

Elle se trouvait au troisième étage, et trépignait sur place : aucun escalier ne semblait vouloir s'arrêter à son niveau. Elle était à la limite de la crise cardiaque, son pied battait la mesure contre le carrelage froid et son sang battait fort à ses tempes.
- Puta*ndesaracedeshitdebitchdezuuuuteuu ! Marmonait-elle dans sa barbe.

Une jeune femme de Serdaigle, de son âge ou peut-être un peu plus vieille, se posta à côté d'elle, la toisant avec le même regard que la fille dans la salle commune. Joy se borna à l'ignorer, trop stressée. Un quart d'heure. Elle était en retard D'UN QUART D'HEURE ! Elle allait mourir ! Elle en était persuadée. La prof allait lui jeter un sort avant même qu'elle n'ait eu le temps de présenter ses excuses.

OUF ! Les escaliers -sens descente- venaient de s'immobiliser face aux deux jeunes élèves. Joy s'y précipita, se prit les pieds dans sa robe, qu'elle portait à bout de bras, et se sentit partir en avant, tout en faisant des moulinets avec ses bras. Elle entraîna dans sa chute regrettable la Serdaigle, qui n'avait rien demandé à personne.

Les deux filles, entremêlées, dévalèrent les marches, dans un tohu-bohu effrayant. Arrivées en bas, Joy s'était méchamment cogné la tête, avait senti un vilain craquement au poignet, et voyait double.
Elle tenta de se relever, doucement, histoire de ne pas se brusquer, un peu déboussollée, et chercha du regard la jeune fille près d'elle. Elle s'en voulait déjà d'avoir pu la blesser d'un quelconque moyen !

_________________
    Joy
    « She's like a rainbow
    Coming, colors in the air
    Oh, everywhere
    She comes in colors »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apólleenh S. Mc Dómhnail
- admin -
-3ème année-
RAVENCLAW.

avatar

Féminin Nombre de messages : 172
Age : 26
« H<u>umeur</u>. : blàh blàh blàh, bavarde ?
« R<u>ace</u>. : — semi-vampire
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Fracassante rencontre, One Year Ago___PV.   Jeu 5 Fév - 18:35



      One year ago
            time passes slowly, hours seems to be an eternity.


    L'année dernière. Je m'en souviens. Je me souviens de tout. ma mémoire est absolue. C'est très selon les dires des hommes. mais je suis comme ça. Tout ce que je vois, je le mémorise. Je suis très doué dans les truc logique, cette dernière est presque infaible. Presque, car je suis humaine sur certain point, l'erreur fait donc partie de moi. Errare humanum est. L'erreur était humaine, mais elle n'était pas ma copie parfaite, comme je n'étais pas la sienne. La perfection s'était penchée sur mon berceau. Pas de doute, j'étais assez jolie, intlligente et gentille. Une bonne fée s'était penchée sur mon berceau. Et d'un autre côté la vilaine fée m'avais donné les capcité vampirique de mon père, cette soif qui sans prévenir me prenait parfois. J'étais dans mon dortoir, je commençais l'heure d'après. J'enfilais doucement ma jupe, plissé, & ma chemise blanche. Tout m'allait à ravir, j'étais fine, une taille de guê^pe comme disait mon frère, j'étais tout ausis vénéneuse qu'une guêpe. Qui s'y frotte s'y pique. J'étais gentille, mais qaud on s'en prenait à moi, je ne l'étais plus. A tâton je cerchait ma cravate bleu & argent, dès que je l'eut trouvé, je la noua sougneusement à mon coup.

    Je sortais du dortoir, à toute vitesse; en silence, je sauta la dernière marche. mes deux pieds ratterrirent sur le sol, toujours en silence. Personne à l'horizon, il était tant pour moi de presser le pas, même si je n'étais point en retard. Je marchais, tenant dans mes bras, mes livres d'arthimencie.Sur mon épaule mon sac plein à craqué, qui pour moi était aussi légé qu'une plume. Parfois je fégnais d'être épuisé de le porter. Je marchais en silence. Et quel silence. Je fredonna un petit air pour briser ce silence qui me fait peur. J'arrive dans la salle ds grands escaliers. Je m'avance doucement. Pour me mettre aux côté de cette fille qui trépiniait sur place. j'avais envie de lui dire " la patience est une vertue", mais n'étant moi même pas du genre très patiente, je n'aurai pas pu, on auriait dit que l'hopital se moquait de la charité. je trépiniais moi aussi, en silence, sans mouvement. Je la toisa sans doute légéreent, histoire de l'observé, elle était en première année, je l'avait vu durant la répartition, puis entré dans le dortoir des premières années. ma mémoire absolue ne me jouait aucun tour, aucuns.

    L'escaliet ant attendue par la jeune fille arriva, cette dernière se précipita, & moi aussi; je la suivais, de près, mais pas trop non plus. j'étais de nature rapide, mais je devais calmer ma vitesse. Tels étaient les mots de mon père. Ma calmer, c'était la chose qui revenais le plus souvent. Il se demandait parfois même de qui je tenais ma joie de vivre sans limite. Et moi aussi d'ailleur. la jeune fille se précipita, je perçu lorsqu'elle s'enchvêtra dans sa robe. Elle s'y enchevêtra en beauté. Elle gesticulai, bougeant ses bras dans la vide. Comme toute personne normalment consitutué, elle tenant de se raccrocher à quelque chose. Ce fut à moi. J'aurai dûe resté debout, me tenir. Mais j'étais un peu ailleur. Oui, je tomba avec elle. Bim Bam ! BOUM ! Nous étions en bas de l'escalier. Moi, ne n'avais rien, j'étais assise sur une marche, plus haut qu'elle. Je n'avais rien, j'étais solide. Mais elle. Je n'en savais rien. Une chose élcaira mon esprit. Une odeur de sang. Elle me parvint aux narines. je ferma violement les yeux et plaqua avec ferveur ma main sur mon nez & ma bouche. J'inspirais fortement.

    Je ne pouvais pas laisser cette fille, là. Je me leva en trombe, et m'approcha d'elle. Je l'observant gardant une main sur mon nez & ma bouche, on aurait dit que j'était inquiète, certains humains font ça quand ils sont inquiêt. La jeune serdaigle tenait de se relever, de mes deux mains, je la fit s'asseoir. je résisterai. Oui. Je le regardais. Elle avait un sacré coup à la têté, sans doute cette marche de marbre. Je garda mon calme. Je respirais frotement. Je savais que le sang embrumait l'esprit des miens, je resisterai; cette fille avait déjà assez mal comme ça.


    « Reste assise. Tu es pris un coup à la tête» lui dis je de ma voix, douce, calme & mélodieuse. « As-tu mal autre part ? » demandais je sur le ton ton, avec la même intonation.

_________________
        bang bang
          « a door left open, a woman walking by.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://p-nocturnus.keuf.net
Joy Charly Laurent
Quelle sera ma maison ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 26
« H<u>umeur</u>. : Changeante, ça va & ça vient. But show must go on ! Very Happy
« R<u>ace</u>. : — animagus
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Fracassante rencontre, One Year Ago___PV.   Jeu 5 Fév - 22:00


    Une douleur aiguë me transperçait la tête. J'aurais bien hurlé, mais ce n'est pas chose qui se fait, en société. Aussi, je serrais les dents. Ma vue s'est brouillé, et je ne compris que plus tard que je pleurais. Ma tête me lançait douloureusement et je sentais venir le malaise. J'étais désormais assise, et je voyais, aussi incroyable que cela puisse paraître après notre chute, la jeune femme se relever pour s'approcher de moi. Elle semblait indemne. Mes yeux se sont agrandis de stupeur lorsque j'ai senti une goutte d'un liquide non identifié couler de mon front pour rouler sur mon sourcil avant de tomber sur la joue. Je l'ai essuyé d'un coup de main. C'était rouge. Rouge sang.

    J'ai dégluti avec difficulté. Je n'avais jamais vraiment supporté la vue du sang. La Serdaigle semblait dans le même cas que moi, car elle se bouchait le nez. Il ne manquait plus qu'elle tombe dans les pommes !

    « Reste assise. Tu as pris un coup sur la tête. As-tu mal autre part ? » me demanda-t-elle, d'une voix chantante.

    J'ai tenté de lui offrir un sourire, malgré la douleur. J'espérais ne pas lui avoir fait une grimace trop horrible.

    « Je.. Je... Jsuis désolée ! Tu n'as rien ? On a fait une sacré chute ! Excuse-moi encore, ma maladresse me coutera la vie, un jour ! »

    Je réussissais à parler, c'était déjà ça.

    « J'ai.. Je crois que je me suis cassé le poignet. Et puis... Ma tête me fait affreusement mal, on dirait un lendemain de cuite mélangé à une suite d'arrachage de dents. Pas glorieux. »

    Je portais ma main à moi front, pour y découvrir ma frange totalement collée par le sang, et je me rendis compte de la plaie, sans doute ouvert par un coin de marche.

    « Je crois que je... Je saigne pas mal, no... »

    Je n'eu pas le loisir de terminer ma phrase, que déjà je sombrais, mon corps tanguait et finit par partir à la renverse. J'étais inconsciente avant que les bras rapides, agiles et précis d'Apo ne viennent me rattraper.

_________________
    Joy
    « She's like a rainbow
    Coming, colors in the air
    Oh, everywhere
    She comes in colors »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fracassante rencontre, One Year Ago___PV.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fracassante rencontre, One Year Ago___PV.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une entrée fracassante
» HAPPY NEW YEAR
» We wish you a merry chrismas and !a! happy new year ♪
» Mon dieu à moi... [LIBRE Senior Year-A]
» Une entrée fracassante [PV Labocata]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▬ Praesidium Nocturnus; :: •• Rez-de-Chaussée •• :: — couloirs et escaliers —-
Sauter vers: