AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Un ange passe mais ne s'arrête pas ... il avance dans un monde de fou ... » Terminé

Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew S. Karlson
- élève de 3ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 27
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: « Un ange passe mais ne s'arrête pas ... il avance dans un monde de fou ... » Terminé   Lun 26 Jan - 23:49

Matthew Sean Karlson
Dix Huit Ans
Troisième Année



    Icon by Misery Business
      On se pose tous des questions ... auxquelles on ne peut répondre;

      Quelques mots griffonnés en cours d'histoire de la magie sur un parchemin déchiré par la suite - 4ème année à Poudlard

      « Qui est-elle?! Je ne peux l'imaginer, son visage toujours flou, jamais de trait continue, juste une silhouette. J’essaie de m’approcher d’elle, je n’y arrive pas, à chaque pas que je fais en avant elle semble en faire trois en arrière. Jamais je ne peux la toucher la voir. Mes pensées m’égarent. Pourquoi nous a-t-elle abandonné?! La peur d'avoir des responsabilités la peur d'avoir un enfant ou juste la peur la première fois qu'elle m'a vu peut-être. Je ne sais pas je ne sais plus je n’ai jamais su et je pense que je ne saurais jamais. Et ce père souvent absent, jamais présent, toujours en déplacement. Enfin d’après ce qu’il me disait quand j’étais petit. Son regard toujours noir presque de la haine comme si il ne pouvait voir son fils... un fils qu’il a eu avec une femme qui est partie. Peut-être qu’en moi il la voit. Mais que dis-je, c’est impossible. Si invisible à ses yeux, si transparent… Et pourtant je suis là, j’ai toujours été là… et ce depuis quinze années durant lesquelles j’ai grandit je me suis construit une carapace mais des années où un vide s'est fait ressentir peu à peu… Entouré de gens que j’apprécie mais si seul au fond… »




    & M o i ;

    Prénom ou Pseudo : Ju' =)
    Votre niveau Rp : Je ne sais pas vraiment me juger; moyen à pas mauvais?! et puis à quoi bon x)
    Présence sur le forum : J'peux passer tous les jours donc 7/7 mais après ca dépend x)
    Avatar reservé : Jamie Dornan
    Comment avez-vous trouvé le forum ? Par un membre =)
    Code du règlement : La nuit est obsure tout comme mon âme.


Dernière édition par Matthew S. Karlson le Mar 27 Jan - 21:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew S. Karlson
- élève de 3ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 27
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: « Un ange passe mais ne s'arrête pas ... il avance dans un monde de fou ... » Terminé   Lun 26 Jan - 23:53

    Quand on prend conscience du mensonge… ;


    Manoir Karlson – Cinq années après la naissance de Matt’

    Un petit garçon gambadait dans les couloirs du manoir un large sourire au coin du visage. Toujours en pyjama il venait de se réveiller. Il était assez tôt et le petit brun aux cheveux courts tournait dans son lit depuis presque une heure. Aujourd’hui était un jour particulier pour lui, en effet c’était son anniversaire. Mais c’était surtout le retour de son père qu’il n’avait pas vu depuis plus de six mois, parti en voyage dans les contrées de l’Europe de l’Est pour son travail au ministère de la magie. Il était consultant et interlocuteur entre les différentes régions du monde magique, une sorte de coordinateur. C’était ce qu’il avait raconté à son fils quelques mois plus tôt avant son départ qu’il jugeait obligatoire pour sa carrière. Le petit garçon n’avait pas vraiment compris pourquoi il était obligé de voyager constamment sans qu’il puisse l’accompagner mais avec le temps il s’était habitué à ces longues absences. En effet, ce n’était pas la première fois que Mr Karlson faisait un long voyage, c’était même devenu une habitude depuis la naissance de Matt'. Mais ca le petit garçon ne le savait pas, pour lui, son père avait toujours voyagé. Et pourtant nan, avant il vivait avec sa femme une vie heureuse remplit de bonheur et de joie. Il ne quittait jamais le cocon familial. Le petit brun était bien trop jeune pour penser à ces choses là. Bien sûr l’absence de sa mère était confuse à ses yeux mais à l’aube de son cinquième anniversaire il n’y pensait pas vraiment.

    Le petit garçon descendit les escaliers en sautant une marche sur deux pour aller plus vite et déboucha dans le hall d’entrée où il vit un domestique le regarder avec un air un peu grave. Matthew ne fit pas vraiment attention et lui adressa un rapide « bonjour » avant de continuer son chemin jusqu’au salon. La table du petit déjeuner était déjà prête. Comme chaque matin elle était décorée d’une nappe blanche en dentelle, de deux chandeliers en argent, présents depuis des générations dans la famille, de plusieurs tasses en porcelaine, de boisson, de petite pâtisserie et de fruit. Une vieille femme était assise au bout de la table une tasse à la main sirotant une boisson qui semblait de couleur marron noire, du café. En arrivant prêt de la table, il reprit une allure plus calme sachant que la vieille dame qui n’était autre que sa grand-mère n’appréciait pas vraiment quand il ne se tenait pas de manière irréprochable. Et en ce jour si important, il n’était pas question pour lui de se faire punir. Il s’arrêta quand il arriva à hauteur de sa grand-mère et la salua en lui faisant la bise. Comme tous les jours, elle avait un regard plutôt sévère, c’était une femme plutôt stricte qui aimait les bonnes manières et ne laissait pas passer grand-chose au petit garçon. Mais il avait appris à vivre avec ce manque de proximité avec elle, elle l’avait quand même éduquer et les quelques signes d’affection qu’il avait reçu était venu d’elle et de sa nourrice Miss Jackmon, une jeune femme d’une trentaine d’année qui avait été congédié quelques semaines auparavant après avoir été jugé trop affective par sa grand-mère. Il avait eu du mal à se défaire de la jeune femme mais comme tout enfant de son âge, avec le temps on oublie peu à peu. Sans un mot de la part de la vieille femme, il alla s’asseoir à sa place habituelle puis une servante approcha et lui servit un verre de jus d’orange ainsi qu’un bon chocolat chaud comme chaque matin. Sa grand-mère lui avait dit que les gens de la haute société « pure » devaient se faire servir. Une idée qu’il n’appréciait guère. En effet, les personnes qu’il côtoyait et appréciait le plus étaient les elfes de maison qui travaillaient dans les cuisines et souvent dans l’ombre des sous sols. Souvent dénigrés par son éducatrice. Le silence pesait sur l’atmosphère de la pièce et gênait un peu le garçon qui n’aimait pas sentir le regard de sa grand-mère sur lui avec des sortes de reproche. Un regard froid et distant. Il savait qu’il n’avait pas le droit de parler à table sauf si elle commençait la discussion mais l’absence de son père l’inquiétait un peu. Il avait rêvé toute la nuit des retrouvailles, le petit garçon s’imaginant en train de sauter dans ses bras et son père le parsemant de bisous partout. Six mois avaient été longs et attendre quelques minutes de plus le jour de son anniversaire lui était plutôt insupportable. Malgré tous les efforts qu’il mettait en œuvre, Matt’ n’était pas vraiment un enfant très patient et l’attente il n’aimait pas vraiment. Il se dit alors que son père avait peut-être eu un retard du à son balai car le voyage entre le ministère de la magie et le manoir n’était pas vraiment court. Ou peut-être des problèmes avec la poudre de cheminette. Il continua à prendre son petit déjeuner tranquillement mais l’appétit avait disparu. Il essaya d’en savoir plus en lançant des regards interrogateurs à sa grand-mère mais celle-ci restait de marbre, totalement impassible avec par moment un petit sourire en coin qui intrigua le petit garçon. En y repensant plus tard, il en était venu à la conclusion qu’elle avait des penchants sadiques et que depuis le début elle n'avait pas voulu lui révéler l’absence de son père. Un quart d’heure plus tard et sans plus de réponse, le jeune homme décida de prendre la parole, tout en buvant une gorgée de lait chaud, qui à présent était plus froid qu’autre chose, même si cela gênait la vieille dame.

      M.- Dis Grand-mère, Papa arrive bientôt ?!
      GM.- Ce n’est pas comme ça qu’un bon jeune homme doit prendre la parole. Si je me souviens bien, tu n’as pas demandé la parole et je te l’ai encore moins accordé.
      M.- Je sais mais, cela m’inquiète. Il lui est peut-être arrivé quelque chose.

    Elle le regarda avec de gros yeux lui signifiant qu’elle était furieuse par sa prise de parole. Le petit garçon avait l’habitude de ce regard et il n’y fit pas vraiment attention. Il avait quand même réussit à s’en sortir avec sa remarque sur son inquiétude. Il savait qu’elle prenait ca pour de l’arrogance et que si ce jour n’aurait pas été son anniversaire, il aurait eu une punition. Il posa son bol et se leva de la chaise pour quitter la table. Il n’eut pas le temps de se lever complètement qu’une force le fit rasseoir aussi rapidement qu’un éclair. Il fut surpris et regarda sa grand-mère qui tenait sa baguette magique pointée sur lui. Elle le regarda furieusement et rabaissa la baguette avec le ton toujours aussi sévère. Le jeune homme ne bougea pas et de la colère monta en lui. Même le jour de son anniversaire elle réagissait aussi sévèrement. Il se calma comme il avait l’habitude de faire et son regard se posa sur le bord de la cheminée. Une photo de lui et de son père était posée là. Ce n’est pas la photographie en soit qui l’intrigua mais plutôt l’attitude de son père. Son regard semblait vide, même haineux quand il regardait sa progéniture. C’est à ce moment là qu’il comprit qu’il ne viendrait pas aujourd’hui et surement qu’il ne serait là à aucun de ces futurs anniversaires. Ce regard se grava dans sa mémoire et il ne pourrait jamais l’oublier. Il avait agit sur le petit garçon comme un coup de poignard. Son père ne l’aimait pas et il n’avait jamais du l’aimer. Il se retint de pleurer car il ne voulait pas faire ce plaisir à sa grand-mère. Il voulait montrer qu’il était fort. Quelques secondes plus tard, un bruit le fit redescendre sur terre. Il provenait de la cheminée. Une lumière verte apparue et des paquets se posèrent. Pas un bruit, il savait que ca provenait de son père mais il voulait en être sur. Comme pour oublier ce qu’il venait de voir. Il regarda sa grand-mère qui lui fit un signe de la tête acquiesçant pour qu’il aille voir ce que c’était. Une dizaine de paquet plus ou moins gros ornait la cheminée. Il vit un parchemin dessus qu’il prit dans ses petits doigts. Il l’ouvrit et lu les quelques mots inscrit dessus.

      « Je suis désolé, je ne peux pas venir fils. Joyeux anniversaire. Je t’embrasse.
      Ton père. »

    Il jeta la lettre par terre. C’était désormais véridique, il ne l’aimait pas. Pas une seule fois il ne lui avait dit « Je t’aime ». Une larme coula sur le frêle visage angélique du petit garçon brun. Il regarda la vieille dame qui sembla éprouver un sentiment de compassion pour Matt' mais au fond elle aussi lui mentait peut-être. Il prit ses jambes à son cou et monta dans sa chambre sangloter. Il n’en ressortit pas de la journée. Il y avait une si profonde tristesse à évacuer dans le cœur du jeune homme que personne ne le dérangea. Il pleura à chaude larme et ce fut la seule fois qu’il craqua au sujet de sa famille et ce sous les yeux de sa grand-mère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew S. Karlson
- élève de 3ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 27
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: « Un ange passe mais ne s'arrête pas ... il avance dans un monde de fou ... » Terminé   Mar 27 Jan - 16:34

    On commence peu à peu à se relever… ;

    Extérieur de Poudlard – Fin de la Première année à Poudlard – Quinze années après la naissance de Matt’

    Les couloirs du château étaient bien vides en ce dimanche matin. On pouvait entendre le vent s’engouffrer dans les longs tunnels que formaient les murs de Poudlard. Un bruit étrange, spirituel et relaxant à la fois. Ce bruit se mêlait au silence pour former une douce harmonie si rare dans un lieu qui avait l’habitude de connaitre la ferveur des étudiants, les courses effrénées des jeunes en retard et les voix plus fortes et plus nombreuses à chaque fois qu’un nouveau groupe engageait une discussion. Là il n’y avait ni bruit de pas ni celui de parole, même pas le grincement d’une porte ou le claquement d’une fenêtre. Tous les étudiants dormaient et personne ne profitait de ce moment de tranquillité absolu dans un lieu si immense. Personne sauf un garçonnet brun, Matthew S. Karlson, un sorcier en herbe de première année. Il semblait contempler les murs comme une inconnue. Quelque chose qu’il n’avait pas découvert jusque là. Un nouveau sentiment, une nouvelle vision des lieux. Le garçon vêtu d’un simple jean et d’un teeshirt portait sur son dos une guitare classique. Un instrument dont il ne se séparait jamais. Matthew avança à pas feutrés dans les couloirs du château comme si il ne voulait briser l’atmosphère qui régnait en cet endroit. Ce n’était pas la première fois qu’il sortait de bonne heure un dimanche matin pendant que tous ses camarades faisaient la grasse matinée. Mais c’était bien la première fois qu’il ne croisait personne, même pas un animal de compagnie qui avait quitté le dortoir ou s’était perdu. C’était assez étrange mais très appréciable aux yeux du jeune homme. Ce silence le transportait. Arrivé dans le hall d’entrée il croisa quelques adultes et des étudiants qui s’engouffraient peu à peu dans la grande salle pour prendre leur petit déjeuner. La plupart étaient des joueurs de Quidditch qui avaient des entrainements presque tous les jours et notamment le dimanche toute la matinée à l’approche de l’ultime match de la saison. Ou bien des étudiants en mal de révision qui profitaient de leur peu de temps libre pour travailler un peu. Aucune de ces deux raisons n’avaient poussé hors du lit le petit garçon qui ne faisait pas parti de l’équipe de Quidditch et pour qui les révisions n’étaient pas vraiment sa priorité. Il était sérieux mais sans plus. Lui, s’était levé car il avait besoin d’un peu de solitude, se retrouver seul avec ses pensées comme il avait appris à le faire dans son enfance.
    Son entrée à Poudlard lui avait permis de s’épanouir un peu, de reprendre confiance en lui et retrouver goût dans la vie. Un goût qu’il avait perdu depuis son cinquième anniversaire et la prise de conscience sur sa relation avec son père. A partir de ce moment il était devenu un garçon rêveur et plutôt solitaire. Il ne voyait presque personne à cause de sa grand-mère qui le cloitrait dans le manoir. Cette coupure avec l’extérieur lui avait permis de devenir un garçon plus astucieux et débrouillard. Mais bien seul. Pourtant, il n’avait pas bronché les années qui suivirent le fameux évènement. Il était même devenu quelqu’un de modèle aux yeux de sa grand-mère. Enfin en apparence, car en vrai il s’était forgé une carapace quasi infranchissable, il avait enfouis son manque d’affection au plus profond de lui. Il était devenu plutôt froid et cynique aux yeux des inconnus. Les yeux pétillants d’innocence et de joie de vivre que chaque enfant possède avait disparu du visage de Matt’ depuis bien longtemps. Il avait mis une barrière entre lui et le monde extérieur. Et au fil des années, il avait appris à ne plus souffrir du manque d’affection et de tendresse.

    Tout en repensant à ces évènements, le jeune homme passa par la grande porte et s’engagea dans la cour du château. En sortant, il sentit les rayons du soleil se poser sur son visage et respira un grand bol d’air. Il aimait avoir ce sentiment de liberté, se sentir sans chaînes. Ce sentiment d’emprisonnement, il l’avait perdu au fil des semaines et des mois depuis son entrée à Poudlard. En effet, il était devenu quelqu’un de différent en y réfléchissant. Du garçon froid et solitaire il était passé à un garçon plus enjoué et sociable. Bien sûr il eut du mal à se faire accepter par les autres élèves au début car sa timidité et surtout son inexpérience dans les relations sociales l’avaient freiné mais après plusieurs discussions et notamment grâce à la générosité dont il fit preuve pour aider ses camarades sans rien demander en retour lui permirent de s’intégrer et de se faire un cercle d’ami proche. Il avait réussi à se socialiser et de s’ouvrir aux autres. Son sourire reprit peu à peu forme et le regard enjoué que le garçon connaissait si bien avant ces cinq ans réapparut peu à peu.

    Bien sur il n’avait pas brisé pour autant sa carapace et pour la plupart de ses amis Matt’ était un garçon mystérieux et discret. Très peu confident il n’avait jamais révélé son vide aux autres mais il avait réussi à gagner leur confiance et à apprécier leur compagnie. Peu bavard, il n’hésitait pas pour autant de faire des blagues et s’amuser avec camarades. Il n’était pas un « leader » et gardait beaucoup ses distances avec les autres mais il savait qu’il pouvait compter sur eux et pour le jeune homme c’était le plus important. Il avait même réussi à leur expliquer sa passion pour la musique et notamment pour la guitare son instrument de prédilection. Lui qui pensait ne jamais pouvoir jouer devant des gens avait finalement réussi à faire partager son amour pour la musique. Il avait appris cet instrument seul, au fil des années, la guitare était d’ailleurs l’unique lien qui le liait plus ou moins à son père à présent. Elle faisait parti de la longue liste des cadeaux d’excuse faite par son géniteur pour son absence. Et le seul qu’il avait emmené avec lui à Poudlard.

    Le jeune homme avança sur le chantier principal puis bifurqua pour emprunter un petit chemin qui coupait le parc en direction du lac. Le jeune sorcier avait toujours apprécié ce lieu, le parc, un lieu de tranquillité, de beauté et de douceur. Il signifiait un peu pour lui la tendresse qu’il s’était imaginé. Avec toutes ces couleurs, l’inégalité des vallons et la douceur du revêtement qui n’était autre que de l’herbe. Depuis le premier jour il avait aimé venir dans le parc seul ou entre ami pour se balader dans les allées, pour humer l’air et pour regarder ce lieu « magique » comme l’appelait Matt’.
    Le jeune garçon avança jusqu’à un vieil arbre qui faisait face au lac. C’était son repaire, enfin, il avait pris l’habitude de venir ici avec ses amis ou sans eux. Ce lieu respirait la rêverie et le calme. Plutôt à l’écart du parc, peu d’étudiant avaient l’habitude de venir par ici et la tranquillité n’y était que meilleure. Il s’assit contre l’arbre face au lac. L’eau s’étendait à perte de vue et le lac encadré par des collines de part et d’autre donnait une ambiance solennelle au paysage, la magnificence de la nature. Ses yeux se posèrent sur l’horizon qui semblait aboutir à un autre monde. Il prit sa guitare et la posa sur ses genoux comme il avait si souvent l’habitude de le faire. Quand il fut prêt, il commença à jouer une douce mélodie, envoûtante, une musique de rêverie et de solitude comme il aimait le faire. Il repensa alors à son année tout en laissant ses doigts vagabonder sur l’instrument et fredonner une musique qui prenait source dans son imagination. Poudlard avait tant changé chez lui, il était devenu quelqu’un d’autre……
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew S. Karlson
- élève de 3ème année -
SLYTHERIN.

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 27
« P<u>hoto d\'identité</u>.<center& :
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: « Un ange passe mais ne s'arrête pas ... il avance dans un monde de fou ... » Terminé   Mar 27 Jan - 21:36

    …Et on peut enfin profiter de la vie ;


    Salle sur demande de Poudlard – Deuxième année à Poudlard – Seize années après la naissance de Matt’

      G. - Tu veux une clope Matt’ ?!
      M. - Vas-y au point où on en est.
      G. - Tiens ca te fera le plus grand bien de toute manière ici il n’y a rien à faire.
      M. - Mouais, tu crois que notre vie est toute tracée et qu’on doit être fataliste?!
      G. - Pourquoi tu dis ça ?! Le mystérieux Matt’ s’est décidé à révéler son passé et sa vie.
      G2. - Hey les gars v’nez j’crois qu’ils vont enfin sortir les bouteilles.

    Matthew regarda le jeune homme qui venait les déranger dans leur discussion. Enfin, ils s’ennuyaient plus qu’autre chose et cette intervention avait au moins permis à Matt’ d’éviter de répondre à la question trop indiscrète de son camarade du soir. Il n’avait pas vraiment envie de parler de son passé, il avait évité ce sujet depuis son entrée à Poudlard et il voulait que ça perdure encore un petit bout de temps. Le jeune homme regarda le plafond assis contre le mur de la salle sur demande. La pièce était plutôt sombre et le plafond était parsemé de poutre en bois marron foncé. C’était une atmosphère assez triste à vrai dire. D’ailleurs ça reflétait bien l’ambiance de la soirée qui n’avait rien de bien extraordinaire. Pourtant, une heure plus tôt quand un Poufsouffle était venu leur proposer de se joindre aux autres étudiants pour faire une soirée dans la salle sur demande l’invitation avait été plutôt tentent. Mais au fil des minutes Matt’ s’était vite rendu compte qu’à part des clopes et de l’alcool il n’y avait pas grand-chose. Au moins cette soirée lui permettait de tuer un peu le quotidien du château qui devenait de plus en plus lassant aux yeux du jeune homme. En effet, les activités proposées en pleine période de pluie se limitaient à une partie d’échec ou à un tour dans la bibliothèque pour réviser. Et le travail n’était pas sa plus grande passion. Bien sûr, il travaillait pour garder un niveau acceptable mais il n’était pas plongé constamment dans les bouquins et entre une sortie et le travail le choix était vite fait. Ce soir il était donc là dans cette salle à humer l’odeur de la cigarette et à boire de temps en temps un verre d’alcool sorcier et moldu. Pas très passionnant mais toujours mieux que d’aller se coucher à l’heure du couvre feu. Depuis le début de l’année le jeune homme était devenu plus fataliste sur la vie et se laissait aller de plus en plus. Il était devenu un de ces jeunes de plus en plus dépravé pour qui la vie n’est pas le plus beau des mondes. Mais c’était plus ses relations et l’envie de se sentir plus libre qu’autre chose qui l’avait rendu ainsi car en groupe il restait toujours un jeune homme distant, discret et rêveur vivant dans son monde. Ne s’imposant pas, étant plutôt passif mais tout en gardant une grande loyauté envers ses amis. Mais tout ca en se laissant un peu aller quoi de plus normal au fond pour un jeune de cet âge.

      G. - Va nous chercher des bouteilles toi, M. et moi on t’attend ici
      G2. - Ok je reviens de suite.
      M. - J’vois que tu es toujours aussi serviable. Pauvre gamin, dire qu’il espère devenir ton ami ainsi. Lamentable.
      G. - T’me reproches quelque chose là Mr le Rêveur?!
      M. - Laisse tomber.

    Le jeune sorcier n’avait pas envie de se disputer avec lui et comme à son habitude il préféra se taire et se plonger dans ses pensées. Il fut interrompu par le retour du jeune homme qui leur apporta une dizaine de bouteille en tout genre. Matt’ n’était pas un de ces gros buveurs et contrairement à son compagnon de la soirée il s’arrêtait rapidement. Alors que l’autre finissait souvent avec une bonne cuite Matthew, lui, s’assurait de le ramener à son dortoir. Pourquoi faisait-il ca?! Il ne le savait pas vraiment, il n’avait pas de compte à lui rendre mais c’était comme ça depuis plusieurs mois maintenant quand ils se croisaient en soirée.
    Matt’ prit une bouteille et à l’aide de sa baguette la décapsula avant d'en boire une grande gorgée. Il regarda le jeune garçon qui les contemplait avec un grand sourire comme pour montrer qu’il avait remplit son devoir. Et pourtant s’il savait que G. s’en foutait royalement il ne prendrait pas cet air ahuri. Il faisait un peu pitié aux yeux de Matt’ qui ressentit de la compassion pour lui. Il regarda le jeune homme et sans prononcer un mot lui tendit une bouteille l’invitant à boire avec eux. Il sentit son air joyeux quand il s’assit près d’eux et le regard plein de reproche de G. Matthew n’y fit pas attention et eut un petit sourire au coin des lèvres avant de s’allonger sur le sol. Il ferma les yeux et s’adonna à son passe temps favori, rêvé.

    Avec le temps on apprend à vivre avec les déceptions ;


    Lettre de son père – Fin deuxième année

      Fiston,
      J’ai une mauvaise nouvelle. Je sais qu’on devait passer les vacances d’été ensemble mais j’ai un empêchement. Le ministère vient de m’envoyer dans les contrées asiatiques pour traiter avec les sorciers du coin. Je ne pourrais pas être présent et le voyage aux Etats-Unis est donc annulé. Cela fait maintenant douze années qu’on n’a pas passé plus de quinze jours d’affilé ensemble et j’en suis vraiment désolé mais le travail est important je te l’ai déjà dit. Ta grand-mère se fait déjà une joie de t’accueillir au manoir pour les vacances. Encore désolé. Et à bientôt. J’essayerai de passer pendant les vacances quelques jours.
      Ton père.

    FLASH-BACK :

      P.- J’ai une grande nouvelle Matt’, l’été prochain on part tout les deux en vacance. J’ai été surchargé de travail ces dernières années et on a du temps à rattraper.
      M. - Ah… Et on part où ?!
      P. - Aux Etats Unis, j’ai déjà réservé pour les deux mois de vacances.
      M. - Mais…Et ton travail ?!
      P. - Ils pourront se passer de moi pendant deux mois je ne suis pas indispensable.
      M. - Quel changement…. Tu me promets que ca se fera?!
      P. - Je te le jure même fiston.

    FIN FLASH BACK


    Ce poste annonce la fin de mon histoire =) Merci d'avoir pris le temps de lire =D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Un ange passe mais ne s'arrête pas ... il avance dans un monde de fou ... » Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Un ange passe mais ne s'arrête pas ... il avance dans un monde de fou ... » Terminé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ; l'homme passe, mais sa renommée survit. [FANFICTION]
» On ne revient pas dans le passé mais on peut choisir sa destinée dans le présent ! (with Jack)
» Loo le vent passe mais les amis restent
» Philippe de Lorraine ~ Le visage d'un ange ? Certes, mais un peu démon tout de même [Fini]
» Patte Chocolatée ~ " Un jour on devient grand, mais on n'arrête pas de rigoler pour autant."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▬ Praesidium Nocturnus; :: •• passport to hogwarts •• :: — répartitions — :: » SLYTHERIN-
Sauter vers: